Formule 1

Les équipes de F1 risqueront des sanctions si elles vont voir les commissaires sans invitation

La FIA a clarifié les choses ce mercredi

Recherche

Par Olivier Ferret

22 juillet 2021 - 18:18
Les équipes de F1 risqueront des (...)

Toto Wolff a rendu visite aux commissaires sportifs du Grand Prix de Grande-Bretagne alors qu’ils enquêtaient sur l’incident impliquant Max Verstappen et Lewis Hamilton.

Red Bull Racing a vivement critiqué l’incident et cette action de la part du directeur de Mercedes F1, ce qui a conduit la FIA a clarifié les choses.

Le directeur de course de la F1, Michael Masi, a ainsi envoyé une nouvelle directive à toutes les équipes ce mercredi.

Masi souhaitait "clarifier la manière dont un concurrent, ses représentants dûment autorisés et/ou les pilotes ont accès au bureau des commissaires sportifs".

"L’accès au bureau des commissaires est strictement limité aux commissaires, au secrétaire des commissaires et à l’opération des commissaires. L’admission n’est autorisée qu’avec l’accord préalable des commissaires ou suite à une décision des commissaires de convoquer un concurrent et/ou pilote."

"Tout concurrent ou personne associée à un concurrent qui ne respecte pas les exigences décrites ci-dessus peut être considéré comme ayant enfreint l’article 12.2.1.i du Code Sportif International. Nous espérons que ce qui précède est clair."

Si la procédure n’est pas respectée, c’est-à-dire une autorisation claire de la part des commissaires, une pénalité sera infligée qui peut aller d’une réprimande à une amende, à une déduction de points ou même à une disqualification.

Pourtant le lundi après Silverstone, Michael Masi semblait plus "détendu" au sujet de ces visites rendues aux commissaires - en évoquant certes des visites qui seraient bien prévues, mais avec un ton bien plus conciliant.

"Si nous avons un incident après la course, nous invitons les équipes et les pilotes à venir se présenter devant les commissaires. Nous avons eu ce cas à Monza l’année dernière lorsque Lewis est allé leur parler pendant la course parce qu’elle avait été arrêtée."

"Quelles que soient les disputes qui peuvent se produire entre Red Bull et Mercedes en coulisses, cela ne nous concerne pas. Nous jugeons de ce qui se passe sur le terrain sportif ou sur la piste dans notre circonstance."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less