Formule 1

Les équipes de F1 ont reçu des échantillons de carburant synthétique

Un premier prototype de ce qui entrera en vigueur en 2025

Recherche

Par Emmanuel Touzot

24 février 2021 - 12:27
Les équipes de F1 ont reçu des échantillon

Les équipes ont reçu leur premier échantillon de carburant synthétique, que la F1 veut utiliser à partir de 2025. La F1 utilise déjà du carburant avec une faible part de biocarburant, mais l’objectif est de passer à du 100% synthétique, et donc plus propre, en 2025.

"Nous avons développé ce prototype parce que nous voulions découvrir par nous-mêmes quelles sont les différentes technologies disponibles sur le marché" a expliqué Gilles Simon, directeur des moteurs de la FIA, à Auto Motor und Sport.

"Les concepts sont une chose, mais quand on demande ensuite si on peut en avoir 1000 litres, on répond soudain qu’il faudra deux ans pour les avoir. Le prototype que nous avons développé n’est pas parfait, mais il répond aux exigences physiques d’un moteur de Formule 1."

Le carburant idéal aurait un indice d’octane de plus de 100, mais il faut encore du développement pour les peaufiner : "Un indice d’octane de 95 est déjà un défi, sans parler de celui de 102 ou 104 dont nous avons besoin."

Les équipes ont reçu 200 litres de ce carburant et vont pouvoir travailler dessus : "Maintenant, ils peuvent utiliser leurs réglages standard sur leurs bancs d’essai et nous pouvons découvrir les différences entre notre carburant et celui qu’ils utilisent habituellement."

"Il faudra encore un mois avant que nous n’obtenions les premiers résultats. Nous voulons attendre les résultats des quatre constructeurs, dont Honda, et il faut toujours un peu plus de temps pour que ça aille au Japon et que ça revienne."

"Tout moteur de Formule 1 peut désormais fonctionner avec ce carburant, ce qui est déjà remarquable. Je m’attends à une certaine perte de puissance, mais nous avons encore du temps jusqu’en 2025."

La perte de puissance des carburants entièrement synthétiques devrait être limitée, autour de 20 ou 30 chevaux : "Je ne pense pas que ce soit un mal. Les F1 seraient toujours rapides, et le plus important est la fiabilité. Il faudra plusieurs années avant de l’utiliser.

"Il y a aussi le problème de quantité. On peut produire rapidement 1000 litres, mais il faut plus de temps pour en produire un million" a conclu le Français.

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less