Les équipes de F1 doivent être plus transparentes sur la durabilité

Cela implique l’environnement et les questions sociales

Recherche

Par Emmanuel Touzot

29 décembre 2022 - 08:24
Les équipes de F1 doivent être plus (...)

Un cabinet s’est penché sur la transparence des équipes de F1 en matière de durabilité. Selon Standard Ethics, c’est son nom, elles doivent manifester davantage leurs objectifs sur les plans environnementaux, sociaux et de gouvernance. Il déplore le fait que seulement trois équipes aient un code interne pour cela.

"Il y a du travail à faire du côté de la gouvernance, c’est le plus important", a déclaré Jacopo Schettini, le directeur de la recherche de Standard Ethics. "Il est très, très important de voir un engagement à long terme en faveur de la durabilité."

"Un engagement à long terme passe par des documents cruciaux comme un code éthique ou un plan de durabilité. Il y avait trois équipes avec un code éthique, McLaren, Aston Martin et Ferrari. Elles abordaient toutes les grandes questions de durabilité, mais j’aimerais que les autres équipes en fassent davantage."

Schettini révèle que Standard Ethics a fait cela de manière indépendante, et que ce n’était pas commissionné. Le groupe a étudié les performances sociales, éthiques et de gouvernance des équipes, via les publications de chacune des dix structures.

"Nous avons analysé ce qu’ils publient. C’est très important, la première partie de la durabilité est d’être transparent, d’informer les gens de ce que vous faites à ce sujet. Vous devriez tout publier."

Un problème avec les récentes directives de la FIA ?

Schettini confirme par ailleurs que la durabilité en tant que sujet n’est pas qu’une question d’écologie, mais aussi d’égalité des genres et de questions sociales. On peut alors se poser la question des directives de la FIA, qui veut empêcher des communications sur les sujets politisés ou personnels des pilotes.

"La durabilité, ce n’est pas seulement des sujets environnementaux, mais aussi l’inégalité des sexes ou la gestion des risques, ou la santé et la sécurité. C’est un grand nombre de questions. En ayant un système de reporting ESG, nous pouvons voir ce qu’ils font, ils doivent améliorer la gouvernance."

Si les équipes ont un code qui n’est pas public, Schettini les encourage à le publier rapidement, car cela permettra mieux de comprendre la situation au sein de chaque team : "La durabilité a besoin de transparence et de vision à long terme."

"Donnez-nous une vision à long terme sur ce que vous pensez de la durabilité et tenez-nous au courant de vos objectifs. Si vous n’atteignez pas un objectif, nous comprenons, vous pouvez reporter un objectif mais il est très important que vous ayez un objectif et une feuille de route."

Il révèle enfin que la situation est similaire dans d’autres sports : "Nous faisons quelque chose comme ça, même plus précisément avec la plupart des grandes équipes de football européennes."

"L’année dernière, nous avons découvert plus ou moins la même approche de leur part, nous avons donc vu certains objectifs environnementaux, mais même les équipes de football de premier plan manquent de transparence."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos