Les enjeux des deux dernières courses en F1 - Partie 2 : Les pilotes

Perez face à Leclerc, luttes internes chez Alpine et Mercedes F1

Recherche

Par Paul Gombeaud

11 novembre 2022 - 18:22
Les enjeux des deux dernières courses en

A deux courses de la fin de la saison 2022 de Formule 1, Max Verstappen et Red Bull Racing ont déjà remporté les titres pilotes et constructeurs. Mais cela ne veut pas dire qu’il ne reste plus aucun enjeu cette année, bien au contraire.

Outre le Néerlandais, beaucoup d’autres pilotes auront quelque chose à jouer au championnat au Brésil puis à Abu Dhabi. Le podium final de la saison 2022 n’est ainsi pas encore figé, tandis que certains lutteront pour terminer mieux classé que leur coéquipier en interne.

2e place : Sergio Perez (280 points) contre Charles Leclerc (275 points)

Si Red Bull a finalement tout écrasé sur son passage cette année, il lui reste encore un objectif à remplir : aider Sergio Perez à terminer vice-champion du monde. Si elle y parvenait, l’écurie autrichienne terminait aux deux premières places d’un championnat pilotes pour la première fois de son histoire.

Très bien parti cette année et un temps considéré comme un candidat au titre, Perez n’a pas pu tenir le rythme de Verstappen en deuxième partie de saison mais il a tout de même retrouvé le chemin de la victoire à Singapour. De son côté, Charles Leclerc a vécu de grandes désillusions avec Ferrari cette année et sur le papier, il ne dispose plus d’une voiture capable de s’imposer en cette fin de saison.

Avec 5 points d’avance et une meilleure voiture que celle du Monégasque, Sergio Perez semble ainsi être le mieux place pour devenir vice-champion du monde et rendre la saison de son équipe encore plus historique. Toutefois, le weekend d’Interlagos s’annonce piégeux en raison de la météo annoncée et il ne faudra pas sous-estimer Leclerc du côté de Red Bull.

Mercedes F1 : George Russell (231 points) contre Lewis Hamilton (216 points)

Si l’écurie allemande a très mal débuté sa saison, c’est surtout Hamilton qui en était affecté tandis que Russell semblait s’accommoder des problèmes fondamentaux de la W13. Le plus jeune des deux Britanniques prenait ainsi le meilleur envol au championnat et comptait 34 points d’avance sur son voisin de garage au soir du Grand Prix du Canada.

Mais grâce aux grands progrès de Mercedes F1 en deuxième partie de saison, Hamilton a retrouvé son meilleur niveau et repris le dessus sur Russell, notamment en qualifications. Le septuple champion du monde a ainsi enchainé les podiums, luttant même pour la victoire à Austin puis au Mexique, et revenait ainsi à 15 points de son coéquipier avant Interlagos.

Russell a donc toujours une petite avance qui pourrait s’avérer décisive, mais c’est bien son coéquipier qui a été un peu plus performant ces derniers temps. L’ancien pilote Williams peut de toute manière être très fier d’avoir tenu la dragée haute à un septuple champion du monde cette année, mais nul doute que le devancer au championnat serait une grande satisfaction personnelle.

Sainz va-t-il être battu par les deux pilotes Mercedes au championnat ?

Ce n’est pas quelque chose que nous aurions forcément imaginé après la course de Bahreïn, mais Carlos Sainz est bel et bien devancé par les deux pilotes Mercedes F1 au championnat avant le Grand Prix du Brésil. Avec 212 points à son compteur, il en compte en effet 4 de moins que Hamilton et 19 de moins que Russell.

Si l’Espagnol a souffert des erreurs de Ferrari au même titre que Charles Leclerc cette année, il n’a en revanche jamais réussi à prendre la mesure de la F1-75 à l’inverse du Monégasque. Parfois en grande difficulté lors de certains weekends, Sainz a en plus connu plusieurs abandons dès le premier tour qui ont fortement affecté son championnat, et pour preuve : il a terminé quatre weekends sans ramener le moindre point contre deux pour chaque pilote Mercedes.

Bien sûr, terminer 4e, 5e ou 6e du championnat est plus anecdotique qu’autre chose, surtout quand tout le monde voyait la Scuderia lutter toute la saison face à Red Bull en début d’année. Malgré tout, Sainz est pour le moment moins bien classé qu’en 2021 et cela ferait un peu tâche d’en rester là au vu du rythme affiché par sa monoplace sur l’ensemble de la saison.

Alpine F1 : Esteban Ocon (82 points) contre Fernando Alonso (71 points)

Au sein de l’équipe française, c’est surtout la fiabilité qui aura décidé du sort du championnat en interne. Car les deux pilotes, Esteban Ocon comme Fernando Alonso, auront réalisé une saison pleine sur le plan individuel, mais l’A522 a connu beaucoup trop de casse en 2022.

A ce jeu-là, c’est l’Espagnol qui a le plus perdu avec cinq abandons en course, auxquels il faut ajouter un problème lors des qualifications en Australie ou encore un souci avant le départ du Sprint en Autriche. Le Français a été moins touché par les problèmes de fiabilité, mais il a tout de même abandonné à Silverstone puis à Singapour.

La réalité est qu’Alonso aurait probablement quelques points d’avance sur Ocon si les deux hommes n’avaient pas connu autant d’abandons, mais les écarts restaient tout de même assez proches entre les deux hommes sur l’ensemble de l’exercice. Le double champion du monde aura aussi réalisé davantage de coups d’éclats, sa première ligne au Canada notamment, mais le Français est le favori pour terminer 8e du championnat grâce à ses 11 points d’avance.

Gasly doit éviter d’être suspendu avec AlphaTauri... et Alpine F1 !

Avec 10 points de pénalité sur 12 possibles sur sa Super Licence, Pierre Gasly est plus proche que jamais d’une course du suspension. Et le problème du pilote français est qu’il devra non seulement être très prudent lors des deux courses restantes, mais aussi lors des sept premières de la saison 2023.

Gasly tient à terminer son aventure chez AlphaTauri sur une bonne note, en l’aidant notamment à terminer huitième du championnat devant Haas F1, il voudra ainsi éviter d’être suspendu à Abu Dhabi en cas de pénalité au Brésil. Mais nul doute qu’Alpine F1, son futur employeur, verrait d’un mauvais œil le fait que son nouveau pilote arrive avec une suspension en guise de cadeau d’arrivée.

Ainsi, le pilote âgé de 26 ans devra se montrer extrêmement prudent jusqu’au prochain Grand Prix d’Espagne où il récupérera 4 de ses 10 points de pénalité. D’ici là, il doit éviter le désastre, tant avec son équipe actuelle que la prochaine.

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos