Les directives sur le marsouinage offrent-elles trop de pouvoir à la FIA ?

Horner le pense et craint les dérives potentielles

Recherche

Par Emmanuel Touzot

2 juillet 2022 - 13:08
Les directives sur le marsouinage (...)

Au cœur du début de polémique qu’a représenté l’introduction d’une directive technique pour limiter le marsouinage, Red Bull et son directeur, Christian Horner, ont toujours exprimé leur scepticisme. Le Britannique a précisé ses pensées en conférence de presse ce samedi à Silverstone.

Selon lui, il n’est pas positif de prendre des décisions importantes qui obligeront la majorité des équipes à revoir drastiquement leur concept de monoplace l’année prochaine.

"Il est trop tard pour introduire des changements pour l’année prochaine" a déclaré Horner. "Nous n’avons pas prévu cela et les coûts que cela implique. Parfois, les conséquences involontaires d’un changement de philosophie affectent ce que vous reportez."

"Cela affecte la conception et le développement. La chose la plus importante et la plus grande façon d’obtenir des coûts stables est la stabilité. Les voitures vont converger."

"Vous pouvez déjà le constater, les voitures sont certainement plus familières et cela continuera au cours des six à neuf prochains mois. La chose la plus importante est de ne pas faire de bêtises, de laisser faire et les équipes vont s’en sortir."

Un risque d’ingérence de la FIA ?

La FIA a établi une manière de calculer les oscillations des monoplaces, et elle ajustera avec précision les limites de mouvement pour le Grand Prix de France. Horner s’inquiète de ces restrictions, et de l’ingérence de la fédération dans le travail que font les équipes pour régler et exploiter leurs monoplaces.

"C’est assez compliqué. C’est ce qui nous préoccupe. Sur quelle période les mesures sont prises, que faire des cas individuels, et ce genre de choses. Quand vous regardez d’un point de vue puriste, ce n’est pas idéal parce qu’il semble que nous donnons de plus en plus d’influence à la FIA pour dicter de plus en plus ce que sont nos réglages."

"A quel moment peuvent-ils dire que nous devons utiliser un certain aileron arrière ou une certaine hauteur de caisse. C’est une voie dangereuse à emprunter. Je comprends que c’est pour des raisons de sécurité que cette mesure a été introduite, car le problème du marsouinage sur un nombre limité de voitures est manifestement à un niveau extrême."

"Ils sont désireux d’avoir un mécanisme pour contrôler cela, mais j’espère que ce ne sera que pour cette année, et j’espère que toutes les équipes seront au courant et que les voitures convergeront l’année prochaine. Nous ne voulons pas créer un précédent, sinon les réglages seront dictés par les directives de la FIA."

Red Bull

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos