Formule 1

Les directeurs d’équipes louent la lutte dans le peloton

Un spectacle passionnant derrière les top teams

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 juin 2019 - 11:56
Les directeurs d'équipes louent la (...)

Le peloton de la Formule 1 s’est grandement rapproché ces deux dernières années, avec un resserrement de la hiérarchie. Ainsi, Cyril Abiteboul a constaté pendant le week-end du Grand Prix de France que McLaren était au niveau de Renault, alors que les deux équipes voient la concurrence se livrer une lutte féroce sur leurs talons.

Andreas Seidl, directeur de McLaren, explique que la hiérarchie est loin d’être figée derrière les équipes de pointe : "Lors de certaines courses, Alfa Romeo était devant, après c’était Racing Point, puis Renault. Mais au moins, on est soulagés de voir que nos efforts ont payé."

Trois points séparent Racing Point, Alfa Romeo, Toro Rosso et Haas de la sixième à la neuvième place. Le directeur de cette dernière, Günther Steiner, pense que chacune de ces équipes pourrait viser la quatrième place actuellement occupée par McLaren.

"Dans le milieu de peloton, Renault a un plus gros budget que le reste, mais les autres sont à peu près similaires" a déclaré Steiner. "Donc pourquoi ne pourrions-nous pas être la quatrième équipe ?"

Selon lui, il serait important pour la F1 de voir d’autres équipes sur le podium : "Je ne dis pas que tout le monde devrait gagner, ce qui serait une loterie, mais nous devrions pouvoir viser des sponsors et avoir de l’exposition médiatique."

"Je pense que nous n’aurons pas ça avec les règles 2021, mais nous en sommes proches. Cet écart entre les équipes de pointe et le peloton est là depuis 10 ou 15 ans donc je ne m’attends pas à ce qu’il soit résolu en un an."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less