Formule 1

Les directeurs d’écurie rappellent que Whiting a sauvé de nombreuses vies

Une dette immense envers lui

Recherche

Par Valentin Vilnius

15 mars 2019 - 16:42
Les directeurs d'écurie rappellent (...)

La disparition de Charlie Whiting a laissé un grand vide dans le paddock de Melbourne. En conférence de presse, les directeurs d’écuries ont évidemment rendu hommage au travail de l’ancien directeur de course et délégué à la sécurité de la FIA.

« Le choc fut total quand nous avons appris la nouvelle hier » réagit Toto Wolff, le directeur de Mercedes F1. « Vous le voyiez tous les jours, et la veille de sa disparition y compris. Cela nous rappelle ce qui est important dans la vie. Nous vivons tous à un rythme incroyable, de course en course, et vous pouvez disparaître comme ceci. »

« Mais Charlie était une personne incroyable. Si vous occupez son poste durant de nombreuses années, sans vous faire beaucoup d’ennemis, cela montre votre personnalité. Il était toujours bien équilibré, pondéré. On pouvait aller le voir pour demander des renseignements. Quand il y avait des difficultés avec le règlement, il allait vraiment au fond des choses pour l’interpréter, et il vous donnait une réponse de bon sens, qui fonctionnait. Il était ce point de référence que nous allons profondément regretter. »

« Il y a un grand vide pour le moment qui doit être comblé, mais pour nous, l’homme Charlie, qui se baladait avec une tasse de café, et qui était juste une personne convenable… je suis vraiment désolé pour sa famille dans ces moments terribles. »

Mattia Binotto, le directeur de Ferrari, abonde dans le même sens que Toto Wolff.

« Charlie était une personne incroyable, vraiment formidable. C’est une lourde perte pour tout le sport et pour la F1. Nous devrions le remercier pour toute sa contribution pour la sécurité en F1. Nous nous en souviendrons. Certainement, il était une personne vraiment géniale, comme Toto l’a dit. C’est incroyable que ce genre de choses arrive d’un jour à l’autre, et cela nous montre à quel point la vie est précieuse. Nous en garderons un souvenir formidable, c’était un gars fantastique. »

« C’est un choc immense pour tout le monde » poursuit Christian Horner, le directeur de Red Bull. « J’ai travaillé avec lui pendant 20 ans et quand vous apprenez la nouvelle, tout d’abord, vous n’y croyez pas. »

« Charlie était un bon gars, un racer. C’était son passé. Quand vous lui parliez de ses jours chez Brabham, à travailler pour Bernie Ecclestone, il y avait toujours un sourire sur son visage. Il connaissait toutes les astuces du règlement et il est ainsi devenu la personne idéale pour passer de braconnier à garde-chasse, quand il a pris son rôle à la FIA. Et son poste était immensément difficile. Il a rempli ses fonctions avec beaucoup de tact, et de diplomatie, dans des situations immensément difficiles. »

« Il était l’un de ces gars qui disparaît du radar, mais sa contribution a été énorme, du point de vue de la sécurité, étant donné ce qu’est le sport aujourd’hui. Nous avons une immense dette et une immense gratitude envers Charlie, pour ce qu’est la F1 aujourd’hui, son niveau de sécurité, les vies que ses décisions ont en fait sauvées, avec le niveau de sécurité de ces voitures aujourd’hui. C’est une immense perte pour la F1, une perte tragique pour ses familles, ses amis, pour ses jeunes enfants aussi. »

Cyril Abiteboul a décrit l’ambiance du paddock quand la terrible nouvelle est tombée…

« C’est clairement un choc. Le paddock est resté silencieux hier quand la nouvelle a commencé à se répandre. C’est étrange d’apprendre une telle chose à ce moment, dans le paddock, où malheureusement, le spectacle doit continuer. C’est juste incroyable de voir ce qu’il a pu expérimenter, l’évolution de la F1 sur 20 ans. »

« Il faut juste se rappeler ce qu’était la F1 il y a 20 ans, et voir qu’il a été capable de devancer toutes les astuces, les failles du règlement, les interprétations constructives, avec un jugement équilibré, une intégrité, en dépit de tous les risques associés à l’interprétation du règlement. Cela vous montre que vous pouvez être à la fois calme, équilibré, tout en ayant de l’autorité. C’est une perte immense mais en effet, le spectacle doit continuer. »

FIA

expand_less