Formule 1

Les courses sprint s’appelleront finalement les ‘qualifications sprint’, les détails dévoilés

Le DRS serait activable dès la barre des 2 secondes passées

Recherche

Par Alexandre C.

13 mars 2021 - 16:39
Les courses sprint s’appelleront (...)

Les courses sprint, qui seront testées cette année en F1, seront officiellement appelées… les « Qualif’ Sprint » ou « Qualifications sprint » (Sprint Qualifying en version originale), a-t-on pu apprendre depuis le paddock de Bahreïn aujourd’hui.

Ce nouveau format sera bien testé sur trois Grands Prix cette année (le samedi), à Silverstone, Monza et Interlagos.

Les qualifications normales (le vendredi avec Q1, Q2, Q3), décideront de l’ordre du départ des Qualif’ Sprint ; ces dernières auront lieu le samedi, pour décider de la grille du départ du Grand Prix du dimanche. Attention à ne pas confondre...

La F1 a ainsi décidé de ne pas donner le nom de « course » (même sprint) à ce nouveau format de qualifications. Peut-être pour ne pas diluer l’intérêt du « vrai » Grand Prix, celui du dimanche… et peut-être au risque de créer une certaine confusion initiale parmi le grand public.

Cela permet aussi à la FIA de ne pas changer ses règlements, car pour le moment, le mot « race » renvoie au seul Grand Prix du dimanche…

D’autres détails sur ce nouveau format ont été aussi dévoilés. Des points pourraient bien être attribués pour pousser les pilotes à se battre pour les positions de tête (3 points, 2 points et 1 point) mais cela n’a pas été encore confirmé par Ross Brawn ou la FIA. Un groupe de travail pourrait tomber d’accord dans les prochaines heures dans le paddock de Bahreïn…

La longueur totale de cette qualification sprint sera aussi limitée à 100 kilomètres, soit un tiers d’un Grand Prix.

Certains points sont encore en discussion. Que faire de l’allocation de pneus pour cette mini-course ? Faudra-t-il utiliser deux jeux au minimum ? De plus, comment les règles du parc fermé s’appliqueront-elles concrètement ? Il est prévu que le parc fermé s’applique pour le moment entre les qualifications du vendredi et la qualification sprint (les EL2 auront lieu entre les deux). Le parc fermé sera-t-il donc appliqué après les EL2 ?

Enfin le DRS pourrait voir son utilisation être facilitée durant la qualification sprint : il sera possible de l’utiliser dès que l’écart passe sous les deux secondes, au lieu d’une actuellement.

Les équipes discuteront des derniers détails ce soir à Bahreïn (juste après la fin de la séance du jour), et devraient bien avaliser le concept global de ce nouveau format.

En réponse aux critiques de certains pilotes, notamment de Sebastian Vettel, Ross Brawn, le manager des sports mécaniques pour Liberty Media, a élevé la voix dans le paddock de Bahreïn. Il a notamment réaffirmé que la course du dimanche garderait toute sa valeur.

« Je pense que la chose la plus importante est de préserver le Grand Prix. Nous voulons que le vainqueur d’un Grand Prix soit toujours le concurrent le plus fort et le plus performant de ce week-end. »

« Mais nous voulons étoffer le week-end, et donner aux fans quelque chose de plus substantiel à regarder et à suivre le vendredi, quelque chose d’intéressant le samedi. »

« Donc, en plus d’une qualification sprint, nous allons avoir une qualification normale le vendredi, où vous vous qualifiez pour votre position normale pour la qualification sprint, et puis dans la qualification sprint, vous tenez compte de ce résultat pour la grille de départ du dimanche. »

« Nous aurons donc un week-end beaucoup plus complet, et c’est ce que nous voulons explorer. Nous voulons avoir l’opportunité de l’essayer sur trois courses cette année, et si ça ne marche pas, alors nous nous éloignerons pour y repenser. »

« Mais je suis assez optimiste à ce sujet. Je pense que si l’on considère l’ensemble du week-end, il y a beaucoup d’avantages. »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less