Formule 1

Les commissaires n’ont pas voulu punir Vettel pour son show d’après course

Mais ils assument les 5 secondes en course

Recherche

Par Emmanuel Touzot

13 juin 2019 - 09:34
Les commissaires n'ont pas voulu (...)

Hans-Gerd Ennser, commissaire de piste de la FIA, est revenu sur la décision prise conjointement avec Emanuele Pirro et les autres commissaires au sujet de la manœuvre de Sebastian Vettel durant le Grand Prix du Canada, et assure que la pénalité aurait pu être plus sévère.

"Cela aurait pu être un stop and go de 10 ou 20 secondes" rappelle Ennser. "Les 5 secondes de pénalité sont la plus petite pénalité pour une telle erreur."

Il explique aussi que les commissaires ont décidé de ne pas ajouter de pénalité supplémentaire au pilote Ferrari malgré l’inversion des panneaux 1 et 2 devant la monoplace de Lewis Hamilton à l’arrivée.

"On nous a reportés ces incidents mais nous avons pensé que compte tenu des fortes émotions et de la grosse pression sous laquelle était Vettel, nous n’allions pas imposer de pénalité supplémentaire."

Un autre des commissaires, Mathieu Remmerie, a également défendu la décision de donner 5 secondes de pénalité à Vettel : "Les règles sont ce qu’elles sont, et nous sommes ici pour les appliquer. La discussion pour savoir si elles doivent changer peut être lancée."

"En tant que fan de sports mécaniques, j’aime évidemment voir une grande course. Le règlement va-t-il trop loin dans certains cas ? Peut-être, oui. Si l’on compare le sport auto avec celui d’il y a 10 ou 20 ans, beaucoup de choses ont progressé, mais c’était à l’initiative des équipes."

Il s’avoue légèrement choqué par "l’attention médiatique énorme" autour de cette décision : "Il y aura toujours de l’agitation autour de certaines décisions."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less