Les commissaires appellent pilotes et FIA à discuter pour éviter un accident sous safety car

Ce n’est pas passé loin hier à Melbourne

Recherche

Par Olivier Ferret

11 avril 2022 - 08:58
Les commissaires appellent pilotes (...)

Les commissaires sportifs de Melbourne ont recommandé à la FIA et aux pilotes de discuter et peut-être donner des directives supplémentaires sur la façon d’éviter les incidents pendant les périodes de voiture de sécurité suite à un quasi-accident lors du Grand Prix d’Australie.

Mick Schumacher a failli heurter Yuki Tsunoda pendant une période de voiture de sécurité alors que l’AlphaTauri freinait pour éviter son coéquipier devant. L’autre AlphaTauri ralentissait également en réaction à une voiture devant lui.

Les commissaires ont enquêté sur les trois pilotes et ont conclu qu’aucun d’entre eux n’était en faute. Cependant, ils ont recommandé que de nouvelles directives soient données lors des futures courses pour éviter une collision.

"Les pilotes étaient en ligne sur la ligne droite principale derrière la voiture de sécurité avec les feux allumés," ont-ils expliqué. "Les voitures accéléraient et décéléraient pour maintenir la température des pneus et des freins à un niveau élevé en prévision du redémarrage."

"Gasly a ralenti en réaction à la voiture devant, Tsunoda a également ralenti en réaction. Schumacher était plus proche de Tsunoda alors qu’il ralentissait, tout en essayant de maintenir la séparation maximale de dix voitures spécifiée dans le règlement, et a dû se déplacer vers la gauche et dépasser Tsunoda tout en freinant pour éviter d’entrer en collision avec lui."

"Les commissaires sportifs estiment qu’aucun pilote n’est coupable d’avoir enfreint le règlement, cependant, il est clair que la vitesse et les capacités de freinage des voitures de F1, en particulier tout en essayant de maintenir les températures requises dans les pneus et les freins, sont en contradiction avec la séparation de 10 longueurs de voiture maximum à respecter derrière la voiture de sécurité spécifiée dans la réglementation."

"Cela doit être un point d’attention dans les futurs briefings des pilotes, pour s’assurer que les pilotes conviennent collectivement de la meilleure façon de relever ce défi avant qu’un incident malheureux ne se produise."

Des collisions se sont déjà produites pendant les périodes de Safety Car. Lors du Grand Prix de Toscane en 2020, 12 pilotes ont reçu des avertissements formels après qu’un accident lors d’un redémarrage a mis quatre voitures hors course. Suite à l’incident, le GPDA (Grand Prix Drivers Association) avait écrit au directeur de course de la Formule 1, Michael Masi, pour demander des modifications sur la procédure de redémarrage.

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos