Formule 1

Les circuits de Tilke ne sont pas les préférés des pilotes de F1

Palmer pense que les vieux tracés auront toujours l’avantage

Recherche

Par Emmanuel Touzot

20 septembre 2020 - 16:13
Les circuits de Tilke ne sont pas (...)

Les circuits de Hermann Tilke sont souvent critiqués pour leur côté plat, parfois manquant de charme. L’architecte de la F1, qui avait fait son entrée avec Sepang en 1999, et avait été critiqué pour la largeur de la piste malaisienne, est aujourd’hui responsable de tracés décriés comme Sotchi ou Abu Dhabi.

Selon Jolyon Palmer, certains des circuits modernes sont propices aux dépassements, comme on peut le voir à Shanghai par exemple, mais l’ancien pilote Renault F1 juge que ces tracés n’auront jamais les faveurs des pilotes.

"Chaque circuit de Tilke a un point intéressant unique sur le circuit, mais ils se ressemblent tous" juge le Britannique.

"Ils ont tous les mêmes caractéristiques et ont l’objectif d’apporter beaucoup de spectacle avec des virages lents et de longues lignes droites."

"Bien que ça apporte de nombreux dépassements, je pense que les pilotes ne mettront jamais ces circuits dans leur top 5. Il y aura toujours des circuits comme Spa, Silverstone, Monaco et Suzuka. Des circuits classiques, comme le Mugello."

"Les pilotes n’ont pas la possibilité d’y faire des erreurs. Max Verstappen s’est ’tanké’ parce qu’il a laissé ses pneus patiner. Cela ne se serait jamais produit sur un autre circuit."

Selon lui, le futur Grand Prix des Pays-Bas, qui sera organisé à partir de 2021 à Zandvoort, devrait connaître des week-ends similaires à celui du GP de Toscane, car les deux tracés se ressemblent.

"Zandvoort est un circuit classique. Il aurait dû être au calendrier dès cette année et il a les mêmes caractéristiques que le Mugello. Je suis sûr que l’organisation des Pays-Bas aura été heureuse de voir le beau Grand Prix de Toscane."

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less