Formule 1

Les budgets plafonnés pourraient attirer une 11e ou une 12e écurie en F1

Ils rendront le sport plus sain, espèrent Carey et Liberty Media

Recherche

Par A. Combralier

9 août 2019 - 12:24
Les budgets plafonnés pourraient (...)

Les budgets plafonnés permettront-ils, à l’avenir, de rassurer de potentiels investisseurs, tentés par l’aventure F1 ? Verra-t-on de nouvelles écuries arriver en F1, confortés par l’hytpothèse de ne pas devoir dépenser des centaines de millions de dollars pour être compétitives ? Il faut d’ailleurs se souvenir qu’en 2010, Caterham, HRT et Virgin avaient rejoint la F1 après que la FIA leur avait promis que les budgets plafonnés verraient bien le jour...

Lors d’une réunion avec les investisseurs de Liberty Media, Chase Carey, le PDG de la F1, a estimé que les budgets plafonnés serviraient à rendre le sport « plus sain. ». La F1 serait ainsi, à l’avenir, « positive pour les équipes existantes, et pour de potentielles nouvelles écuries qui voudraient entrer dans le sport. »

« Cela a été souligné dans les discussions que nous avons eues avec de potentielles nouvelles équipes. Toutes ont regardé ce qui concernait le contrôle des coûts, la distribution des revenus plus équilibrée probablement, et ont estimé que ces deux points étaient les pierres angulaires afin de créer ce qui représenterait, pour eux, une opportunité excitante. »

Le montant des budgets plafonnés, qui entreront normalement en vigueur à compter de 2021, sera de 175 millions de dollars, soit environ 155 millions d’euros. Cependant de nombreuses exceptions (marketing, achat de l’unité de puissance, salaires des pilotes…) relativisent la portée de cette nouveauté.

Mais Chase Carey veut retenir la dynamique avant tout, les progrès réalisés malgré l’opposition des écuries de pointe…

« Les dépenses marketing et d’autres dépenses similaires, n’affectent pas votre compétitivité en piste. Ce que nous regardons vraiment, c’est l’action en piste, plus que la manière avec laquelle vous dépensez votre argent. Les budgets plafonnés serviront à rendre l’action en piste, le spectacle, beaucoup plus imprévisible, et à faire de ce sport un business plus sain pour les équipes. »

« L’un des vrais points positifs, c’est l’évolution de l’attitude au sujet des budgets plafonnés. A bien des égards les équipes – dont certaines qui avaient eu des inquiétudes à ce sujet – ont soutenu de plus en plus ce projet. Aujourd’hui, le soutien est assez large. Tout le monde pense que les budgets plafonnés sont un élément important pour le futur du sport. C’est une fondation importante pour construire l’avenir du sport. »

Pour que les budgets plafonnés soient efficaces, il faudra bien sûr qu’ils soient respectés. C’est pourquoi une « année de test » sera organisée l’an prochain, afin que la FIA et la FOM repèrent les failles du contrôle strict des coûts des équipes…

« Nous ne l’aurions pas fait si nous avions cru que ce serait infaisable » a rassuré Chase Carey.

« Vous pouvez tout relever, tout compter. Il faut vraiment s’assurer d’avoir accès aux bonnes informations comptables. Et il s’agit juste d’être ferme, discipliné, sur ce dont nous avons besoin. Nous avons réglé ces problèmes. Nous allons utiliser 2020 comme une année de test – toutes les équipes participeront. Nous allons chasser les bugs de comptabilité des coûts. »

FOM (Liberty Media)

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less