Formule 1

Les budgets plafonnés en F1, déjà une réussite selon Domenicali

Et une grande première étape pour rendre la F1 durable

Recherche

Par Olivier Ferret

14 mai 2021 - 15:42
Les budgets plafonnés en F1, déjà (...)

Avec les budgets plafonnés en Formule 1, le sport a pris la bonne décision pour assurer un avenir durable à la discipline, le détenteur des droits, mais aussi aux équipes participant au championnat.

Le plafond de 145 millions de dollars, qui va encore baisser de 5 millions par an pendant deux ans, permet aussi une plus grande compétitivité. Le premier bilan, 4 mois après son introduction, est déjà positif selon Stefano Domenicali, le PDG de la F1 qui opère pour le compte de Liberty Media.

"Le plafonnement des budgets a été l’une des choses les plus importantes et les plus significatives introduites par la Formule 1 cette année," rappelle l’Italien.

"Cela a eu un effet non seulement sur les économies que les équipes feront à l’avenir, mais aussi sur le changement de mentalité qu’une équipe top team doit appliquer dans son organisation pour s’assurer qu’elle peut vraiment être efficace avec une ligne différente des dépenses."

Red Bull, Ferrari et Mercedes F1 ont toutes les trois souffert de cela, comme le reconnait Domenicali. Mais c’était un mal nécessaire, en préambule à ce qui va arriver ensuite.

"Ce n’est que la première étape vers une nouvelle façon de gérer le sport en Formule 1. Et je pense que si - je dis bien si - si je vois ce qui se passe dans le monde, tout le monde se concentre uniquement sur les revenus, alors que la Formule 1 vient de commencer le chemin avec ceux-ci dans l’autre sens."

"Bien sûr, les revenus sont cruciaux. Mais nous venons de faire le premier pas vers le plafonnement des coûts. Nous allons aussi l’appliquer dans d’autres domaines qui ne sont pas limités pour le moment, car nous nous protégeons pour l’avenir. Tout cela a été un grand pas en avant pour s’assurer que la Formule 1 est durable."

Au programme en effet : une limite aux salaires maximum qu’une équipe peut verser à ses pilotes (30 millions pour les deux) ou à ses top managers avant que le surplus (toujours possible) ne soit pris dans le budget global. De même les motoristes devront certainement se plier à un certain plafonnement d’ici à 2025.

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less