Formule 1

Les biocarburants ne vont pas compromettre la performance pure des F1 pour la FIA

Une technologie à l’usage croissant ces prochaines années

Recherche

Par Alexandre C.

4 janvier 2021 - 15:17
Les biocarburants ne vont pas (...)

En guise d’expérimentation, et avant leur généralisation pour la prochaine génération, d’unité de puissance, les biocarburants seront introduits l’an prochain en F1 (avec une utilisation encore symbolique à 5,75 % selon le niveau imposé, avant de grimper à 10 % en 2022).

Il s’agit d’un élément clef, de technologie et de communication, pour la FIA et la FOM afin d’insister sur l’arrivée d’une F1 « plus verte ». Ces biocarburants expérimentaux seront produits à partir de déchets.

Le directeur technique de la FIA, Gilles Simon, a conduit la réflexion autour de l’arrivée de ces biocarburants.

Dans les colonnes du dernier numéro du magazine de la FIA, Simon rappelle d’ailleurs que la concurrence saine entre les fournisseurs de carburants en F1 (Shell, Petronas, ExxonMobil, Castrol) devrait apporter aussi son lot d’innovation.

« C’est une bonne vitrine de l’évolution de la technologie. Différentes entreprises auront une approche technique différente du sujet, car il y a différentes voies possibles. Ce sera une compétition technique intéressante. »

« Nous en sommes aux toutes premières étapes. Nous commençons à en discuter et à faire quelques essais. Nous allons fournir des carburants expérimentaux aux manufacturiers pour qu’ils les testent, c’est donc vraiment un plan de travail commun que nous avons avant de pouvoir dire ‘oui, c’est faisable, faisons-le, nous pouvons en faire la publicité’. »

« Pour l’instant, il s’agit vraiment d’un travail technique en cours avec une bonne collaboration des motoristes pour tester ces carburants et donner leur avis. »

Et à entendre Gilles Simon, les biocarburants ne devraient pas être introduits seulement en F1...

« Il est clair que c’est un développement assez énorme et en avance sur les capacités de production, donc nous pensons qu’il sera mis en œuvre en F1 d’abord et ensuite dans les autres championnats. »

Reste la question du coût : cette nouvelle innovation ne va-t-elle pas augmenter les dépenses, alors que la F1 cherche à les réduire ? Et les biocarburants pourront-ils être aussi performants que les carburants traditionnels ?

« Cela est clair depuis le début. Cela maintiendra les performances actuelles. C’est déjà une tâche assez difficile de fabriquer un carburant de la qualité requise en F1, et atteindre ce point sera une bonne réalisation. »

« C’est une préoccupation de nos collègues du monde entier - pouvons-nous maintenir les performances actuelles des moteurs ? Cela fait partie de l’image positive, pour montrer que oui, nous pouvons utiliser des carburants totalement durables, avec un moteur au même niveau de performance que celui que nous avons aujourd’hui. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less