Formule 1

Les ’bavardages’ sur la légalité de la Mercedes F1 doivent cesser

"Puisque la FIA a dit que ce n’était pas illégal..."

Recherche

Par Emmanuel Touzot

23 novembre 2021 - 12:17
Les ’bavardages’ sur la légalité de (...)

La lutte entre Mercedes F1 et Red Bull, et entre leurs pilotes Lewis Hamilton et Max Verstappen, amène souvent sur la table le débat de savoir qui a la monoplace la plus rapide. Une question difficile à trancher tant les deux équipes ont eu leurs phases de domination cette année.

"Beaucoup de choses qui apparaissent dans les médias sont souvent basées sur des suppositions" a déclaré Jan Lammers, ancien pilote de F1 et maintenant patron du GP des Pays-Bas. "Mais personnellement, je ne pense pas qu’il y ait vraiment eu un grand changement dans la vitesse de Mercedes et Red Bull cette année."

Cependant, il pense que Mercedes a clairement franchi un cap récemment : "Je pense qu’en qualifications, la Mercedes a trois ou quatre dixièmes d’avance, et c’est un à deux dixièmes en course. C’était un peu moins au début de saison."

Kees van de Grint, ancien ingénieur Bridgestone chez Ferrari, juge que c’est surtout sur la compréhension des circuits que se jouent les résultats : "Les différences de vitesse entre les équipes n’étaient pas si importantes au Qatar. Mercedes a tout simplement mieux réussi."

Et le Néerlandais d’espérer que Red Bull arrêtera de porter des réclamations sur l’aileron arrière de la Mercedes W12, qui a désormais été jugée légale sur tous les soupçons qu’avait l’équipe autrichienne : "Puisque la FIA a dit que ce n’était pas illégal, alors les bavardages à ce sujet doivent cesser."

Selon lui, la Formule 1 doit remercier Red Bull et Verstappen d’avoir enfin réussi à se mettre à la hauteur de Hamilton : "Sans lui, ce spectacle ne serait rien. Nous serions tous en train de nous endormir."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less