Formule 1

Les aides au pilotage et la télémétrie seront bien réduites en 2021

Des courses de pilotes, non d’ingénieurs ?

Recherche

Par A. Combralier

17 juillet 2019 - 10:16
Les aides au pilotage et la télémétrie

La FIA a dévoilé, aujourd’hui, les nombreuses modifications aérodynamiques et réglementaires qui affecteront le design des F1 à partir de 2021, en privilégiant la standardisation et la simplification des pièces (voir notre actualité précédente). Le but de ces modifications est de réduire les coûts pour les équipes, et de rapprocher les performances sur la grille.

Mais la FIA considère également plusieurs autres changements, qui sont moins directement liés à des impératifs de réduction des coûts. Comme l’avait laissé clairement entendre Jean Todt dans le paddock de Silverstone, les aides au pilotage dont bénéficient aujourd’hui les pilotes, pourraient être sensiblement réduites en 2021.

Nikolas Tombazis, le responsable technique des monoplaces pour la FIA, a officiellement confirmé la volonté de l’instance réglementaire d’avancer sur ce point.

« Nous recherchons à réduire une part de l’électronique sur la voiture, et certaines aides au pilotage. C’est un sujet assez sensible bien sûr, et nous travaillons dessus pour nous assurer d’éviter des conséquences qui n’auraient pas été désirées. »

Selon plusieurs pilotes qui avaient été interrogés dans le paddock de Silverstone, supprimer la direction assistée rendrait tout simplement le pilotage impossible. Mais la FIA explore d’autres options.

« Nous voulons réduire – et nous en discutons – la télémétrie, et les échanges liés à la télémétrie entre le muret des stands et la voiture » poursuit Tombazis.

« Nous voudrions, dans l’idéal, laisser les pilotes courir seul en course, pour gérer tous les aspects techniques de la voiture. »

La FIA avait tenté, par le passé, de bannir les communications radio, ce qui s’était soldé par un brûlant échec et un retour rapide à la situation antérieure.

« Il y aura toujours, bien sûr, des communications radio, liées à la stratégie ou des informations relatives à la sécurité » précise donc Tombazis.

« Mais on n’entendra plus ‘tes températures sont trop élevées’ ou ‘fais-ci, fais-ça’. Ces informations, nous préfèrerions qu’elles figurent directement dans le cockpit de la voiture, et que le pilote en assume la totale responsabilité – pour qu’il ne soit plus continuellement assisté par l’ingénieur et le muret des stands. »

En l’espèce, l’objectif de la FIA est de faire en sorte que ce soient davantage les pilotes, et non les ingénieurs, qui fassent la différence en week-end de Grand Prix. Le détail de ces mesures et leur bonne mise en œuvre conditionneront néanmoins leur réussite, tant le sujet est complexe.

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less