Leclerc revient sur les tentatives d’undercut de Verstappen et Red Bull

La première aurait bien pu fonctionner

Recherche

Par Paul Gombeaud

21 mars 2022 - 17:49
Leclerc revient sur les tentatives (...)

Alors que Charles Leclerc dominait le début de course à Bahreïn, Max Verstappen tentait l’undercut lors de son premier arrêt au stand ce qui lui permettait de se rapprocher fortement de la Ferrari et de lutter avec elle roue contre roue durant quelques tours.

La seconde tentative fut en revanche moins réussie et le Monégasque n’allait plus jamais être menacé pour la victoire, y compris après l’intervention de la voiture de sécurité.

Le pilote Ferrari révèle que c’est en raison d’une erreur qu’il a commise que Verstappen a pu être aussi proche de lui suite à ce premier arrêt.

"Je pense avoir fait une petite erreur juste avant de m’arrêter et nous avons également eu un souci sur la roue avant droite durant mon arrêt, tout ça nous a coûté du temps et mis dans une situation délicate après le premier arrêt," explique Leclerc. "Je ne savais pas exactement quelle adhérence j’allais avoir grâce aux nouveaux pneus sur mon tour de sortie et je ne poussais pas à la limite, et avoir Max juste derrière moi m’a quelque peu mis sous pression. Il avait déjà effectué un tour avec ses nouveaux pneus et il attaquait donc déjà à la limite, c’était très difficile de le garder derrière moi. Mais j’ai heureusement réussi à le faire."

"Et sur le second arrêt tout s’est mieux passé. Mon tour avant de rentrer aux stands était légèrement meilleur. Je pense que j’en avais encore dans les pneus, j’ai donc pu attaquer un peu plus et l’arrêt s’est lui aussi mieux déroulé. Tout était donc sous contrôle et nous avions en plus une marge plus importante."

"Je n’étais évidemment pas très heureux lorsque la voiture de sécurité est entrée en piste. Dans un premier temps, j’étais satisfait de voir la voiture de sécurité virtuelle car ça signifiait que j’allais garder mon avance sur la deuxième place, mais elle a fondu avec cette voiture de sécurité. Mais je me suis dit que je devais rester calme et tenter de faire le meilleur restart possible. Ce fut le cas et j’ai pu gérer jusqu’à la ligne d’arrivée."

Leclerc s’est inquiété lorsque Verstappen s’est arrêté une troisième fois

Et alors que Verstappen s’arrêtait une troisième et dernière fois, Leclerc ne réagissait pas tout de suite et profitait finalement de la voiture de sécurité pour chausser des gommes neuves. Y a-t-il une raison pour laquelle le Monégasque n’a pas choisi de s’arrêter juste après son adversaire à ce moment-là ?

"Je pense en effet qu’ils étaient sur une stratégie à trois arrêts. A ce moment-là, je sentais que mes pneus étaient encore en bon état pour aller jusqu’au bout mais bien sûr, lorsque je les ai vus s’arrêter, j’étais un peu inquiet et c’est pour ça que j’ai dit à l’équipe qu’il aurait peut-être été mieux de couvrir leur arrêt et de rester devant. Mais lorsque l’équipe m’a dit de rester en pise, j’ai simplement confirmé."

"Ils ont accès a bien plus de données que moi qui suis dans la voiture. Et s’ils étaient confiants de faire ainsi, alors ça me donne la confiance pour faire mon travail et amener la voiture au bout. Je voulais simplement m’assurer qu’ils avaient envisagé tous les scénarios avant de prendre une telle décision."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos