Formule 1

Leclerc rejette les accusations d’Hamilton

La Scuderia n’est pas l’organisatrice de la farce en Q3

Recherche

Par D. Thys

7 septembre 2019 - 18:32
Leclerc rejette les accusations (...)

Selon Lewis Hamilton, la Scuderia Ferrari n’est pas étrangère au chaos de la fin de la qualification. Selon le champion du monde, Leclerc ayant signé le meilleur temps lors de la première tentative, cette farce ne pouvait que satisfaire Leclerc et Ferrari. Vraiment ?

“Cela n’a pas été intentionnel de notre part,” déclare Charles Leclerc. “Seb (Vettel) avait lui aussi la possibilité de signer la pole position et nous n’avions pas du tout l’intention de sacrifier une voiture par rapport à l’autre. C’était assez délicat. Je crois que ce qui est arrivé dans le premier virage avec deux voitures côte à côte qui roulaient à 20 km/h, ça ne devrait jamais arriver.”

“Nous ne pouvions pas les dépasser. Je crois que de nombreux pilotes voulaient passer, mais ils n’ont pas pu le faire. Cela a créé une grande confusion à l’arrière et à cause de ça, de nombreuses voitures n’ont pas été en mesure de faire leur dernier tour chrono,” poursuit le pilote monégasque.

“Pour tout vous dire, Seb devait me donner son aspiration lors de la première tentative et moi je devais la lui rendre lors de la seconde. Je suis sorti des stands devant lui, mais avec ce qui s’est passé dans les deux premiers virages, nous ne savions plus où nous mettre avec la Renault et la McLaren qui bloquaient la piste.”

“Seb m’a dépassé et nous savions que cela allait être très juste pour nous lancer dans un tour rapide avant la fin de la séance. Je suis resté derrière Seb jusque dans la ligne droite où je l’ai dépassé, car on m’a dit à la radio que je pouvais le faire. Je ne pense pas que j’aurais pu faire beaucoup plus,” ajoute Leclerc.

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less