Leclerc oscille entre confiance et prudence sur les évolutions de la SF-24

Ferrari a sorti une monoplace très évoluée pour Imola

Par Franck Drui

16 mai 2024 - 17:28
Leclerc oscille entre confiance et (...)

Charles Leclerc a tenu à relativiser l’impact des améliorations apportées par Ferrari lors du Grand Prix d’Émilie-Romagne ce week-end.

Ferrari présente un package de mise à niveau lors de sa manche à domicile à Imola après ses débuts lors d’une journée de tournage à Fiorano la semaine dernière.

L’équipe italienne a débuté la saison 2024 en force, remportant le Grand Prix d’Australie avec Carlos Sainz tout en décrochant cinq autres podiums lors des six premières courses.

Cependant, Red Bull détient toujours l’avantage sur le reste du peloton, Leclerc ne s’attendant pas à ce que les nouvelles pièces réduisent immédiatement l’écart.

"Nous avons fait une journée de tournage mais c’était principalement à des fins de tournage. Donc pour l’instant, nous n’avons pas encore vraiment de données réelles. Je sais que visuellement, c’est un grand changement, mais je ferais attention à ce que vous voyez visuellement pour ne pas me laisser emporter et ne pas avoir de fausses attentes. Ce ne serait pas bon pour nous. C’est un pas dans la bonne direction, pensons-nous, mais cela doit encore être confirmé. Je suis convaincu que c’est le cas, mais il reste encore à voir dans quelle mesure il s’agit d’un pas en avant."

Leclerc a également exprimé sa prudence quant à l’évaluation des améliorations uniquement sur la base de leurs performances à Imola.

"Je ne pense pas que nous puissions juger nos pièces en un seul week-end. En très peu de tours, nous comprendrons si le package fonctionne aussi bien que ce à quoi nous nous attendions. Mais ensuite, nous devons voir comment cela fonctionne sur d’autres pistes avec d’autres caractéristiques. C’est vraiment ce qui nous dira à quoi ressemblera la suite de la saison."

Les améliorations ont déjà été évaluées sur le simulateur Ferrari, Leclerc espérant que les résultats positifs se traduiront sur la piste.

"Les améliorations sont réalisées d’une manière qui a été projetée et réfléchie il y a assez longtemps. Ce n’est donc pas comme si nous pouvions réagir à toutes les faiblesses de la voiture."

"Cependant, elles sont là pour en faire une voiture bien meilleure à tous points de vue. C’était la cible principale. C’est surtout sur le simulateur que nous avons pu voir les premières données et ressentir les premières choses qui étaient de petits pas dans la bonne direction."

"Maintenant, il reste à voir si, dans la réalité, nous retrouverons les gains que nous avons constatés sur le simulateur, ce que j’espère."

Jouer la gagne à chaque course, cela devient possible

Leclerc note toutefois comme tout le monde un resserrement très net de la hiérarchie en F1. Et l’idée de pouvoir gagner à chaque course, ne pas s’avouer directement vaincu par Red Bull, l’enchante.

"C’est mieux, car on a l’espoir de gagner si l’on fait tout parfaitement. Je l’ai dit dans le passé, pour moi, être deuxième, troisième, quatrième, cinquième, ça ne m’intéresse pas. Seule la victoire importe pour moi. Et quand on voit qu’il y a une opportunité, c’est génial pour nous."

"Avoir plus de compétition, c’est non seulement génial pour moi et l’équipe, mais aussi pour les fans et les gens qui regardent partout dans le monde. C’est bien de voir davantage de compétition, Carlos a réussi à Melbourne, Lando a réussi à Miami, et je suis motivé à réussir ici et à Monaco, et plus tard dans la saison."

Frédéric Vasseur a déclaré que Ferrari devrait envisager de prendre plus de risques pour affronter Red Bull.

"Je pense que c’est définitivement une étape que Fred a déjà fait franchir à l’équipe cette année, en se concentrant particulièrement sur les derniers détails, sur le dernier degré, sur les tout derniers détails de tout le monde dans l’équipe. Quand vous mettez tout ensemble, si vous ne regardez qu’un détail, vous vous dites : OK, pourquoi prendre le risque ? Mais quand tout le monde prend ce risque, vous additionnez tout, et cela fait une grande différence."

"Il est très important pour nous d’extraire le maximum absolu de la voiture. Et je pense que c’est la mentalité que nous avons depuis le début de la saison et que nous continuerons à avoir pour essayer de battre tout le monde."

Quant à la victoire de McLaren, Leclerc la salue encore.

"Ils ont eu un peu plus de chance en course. Cependant, ils l’ont mérité parce qu’ils ont apporté la mise à niveau lors d’un week-end difficile, lors d’un week-end de course sprint, et tout a bien fonctionné pour eux. Mais j’aborde chaque week-end en sachant qu’il y a une opportunité de gagner si nous faisons tout parfaitement. Et cela nous motive en plus d’être dans un très bon moment, positif, pour l’équipe."

Leclerc explique le changement d’ingénieur de course

Leclerc a nié que la décision de Ferrari de changer son ingénieur de course à partir du Grand Prix d’Émilie-Romagne de ce week-end pourrait être un problème.

Ferrari a annoncé la semaine dernière que Xavi Marcos, qui était la voix à l’oreille de Leclerc depuis son arrivée chez Ferrari en 2019, changeait de poste au sein de l’entreprise italienne.

De tels bouleversements peuvent créer des problèmes, comme on l’a vu à Miami lorsqu’un problème de communication avec son nouvel ingénieur a vu Valtteri Bottas être pénalisé pour avoir gêné Oscar Piastri.

Mais comme le remplaçant de Marcos, Bryan Bozzi, a été l’ingénieur de performance de longue date de Leclerc, le Monégasque a peu d’inquiétudes.

"Évidemment, c’est très compétitif et tout fait la différence. Cependant, la décision a été prise entre l’équipe et Xavi. Ils avaient d’autres projets en tête, je suppose. Cela m’a été communiqué juste après Miami. Cela dit, Bryan, qui assumera désormais le rôle de Xavi, est une personne avec qui je travaille depuis mon arrivée chez Ferrari."

"Il a toujours été mon ingénieur performance, donc il sait exactement comment tout fonctionne. Ce n’est pas comme si je partais de zéro et que ça allait être une adaptation complète. Tout s’est très bien passé jusqu’à présent et je suis sûr que cela continuera ainsi. Ce sera déjà à 100% à partir de ce week-end. C’est tout ce que je peux dire."

"La communication entre les personnes a toujours été une chose importante pour Fred (Vasseur) et nous l’avons travaillé avec Xavi. Nous essayons toujours de communiquer autant que possible. C’est ainsi que je travaille pour essayer d’avoir la meilleure image globale de toute une situation."

"Comme je l’ai dit, je pense que nous nous concentrerons sur une transition la plus fluide possible, puis sur les choses qui comptent pour nous. Je ne pense pas que ce soit un problème particulier dans le passé."

Ferrari

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos