Formule 1

Leclerc : Nous avons quelques réponses au manque de performance de la SF90

Ferrari n’est pas totalement perdue

Recherche

Par Emmanuel Touzot

28 mars 2019 - 19:41
Leclerc : Nous avons quelques réponses

Charles Leclerc estime que Ferrari pourrait être bien plus en verve à Bahreïn qu’elle ne l’était à Melbourne il y a deux semaines. L’entame de saison avait été très décevante pour la Scuderia, qui avait manqué le podium après avoir pourtant effectué des essais hivernaux très solides.

"Nous nous attendons à être plus compétitifs, notre voiture est solide et nous avons des réponses au manque de performance de Melbourne" a déclaré Leclerc. "Je ne pense pas que nous les ayons toutes mais nous en avons. Il faudra voir si c’est spécifique à la piste, mais je suis confiant."

Il ne veut pas tout voir du mauvais côté : "Après les essais de Barcelone, nous attendions mieux et d’un autre côté, je pense qu’il y a aussi du positif à retenir. Melbourne n’est pas une piste représentative de la performance des voitures, même si ça ne veut pas dire que nous sommes aussi forts que nous le voudrions."

"Il y a beaucoup de travail à faire et je suis plutôt confiant en l’équipe et au sujet du travail effectué depuis Melbourne, afin d’essayer de progresser. De plus, de mon point de vue, j’ai aussi fait beaucoup d’erreurs en qualifications et durant la course, et je vais essayer de ne pas les répéter."

Leclerc assure que l’ambiance et l’esprit au sein de la Scuderia sont positifs et que la monoplace n’inquiète pas Ferrari : "La mentalité est la bonne et nous devons la garder durant toute la saison, c’est très positif. Nous sommes conscients du travail à effectuer mais je suis confiant et je sais que l’équipe fera tout pour améliorer la voiture."

"Je ne pense pas qu’il y ait de problème fondamental dans le concept de la voiture, il faut juste des réglages. Je ne pense pas que nous ayons montré ses vraies performances en Australie et nous pensons pouvoir être meilleurs dès ce week-end à Bahreïn."

Il explique ses erreur en Australie : "En Q3, je n’ai pas fait le tour que je voulais et en course, je pense qu’on a vu ma sortie à la télé. Cela n’a pas eu de conséquences sur le résultat car j’étais cinquième sans personne derrière, mais dans d’autres situations ça aurait pu être pire donc je dois travailler."

C’était sa première apparition avec Ferrari mais il admet ne pas avoir eu le temps de réaliser ce pas franchi dans sa carrière : "Pour être honnête, je n’ai pas trop senti les émotions. Quand on est dans un week-end de course, on se concentre sur le travail à accomplir dans la voiture et c’est ce que j’essaie de faire. Ce n’était pas un week-end facile."

Ferrari

expand_less