Formule 1

Leclerc n’est pas trop dur envers lui-même pour son crash à Monaco

"A Monaco, cela fait partie du jeu"

Recherche

Par Olivier Ferret

25 mai 2021 - 10:03
Leclerc n’est pas trop dur envers (...)

Charles Leclerc ne doit-il s’en prendre qu’à lui-même pour la fin de son week-end monégasque avant l’heure ?

C’est en effet le pilote Ferrari qui s’est sorti avec sa SF21 dans les dernières minutes des qualifications, lui permettant de garder la pole mais infligeant au passage des dégâts qui ont certainement causé son abandon avant même le départ de la course.

La casse du moyeu arrière gauche, révélée hier soir et n’ayant pas été détectée par Ferrari, a mis fin aux espoirs du Monégasque de briller à domicile. Peut-on encore parler de malchance ou doit-on parler de faute de son côté ?

"Vous pouvez toujours apprendre quand les choses ne se passent pas comme vous le souhaitez, mais j’ai quand même l’impression d’avoir fait du bon travail," répond-il.

"Manquer la Libre 1 (casse de la boîte) n’a pas été facile. Ensuite, j’ai bien récupéré le retard en Libre 2 et j’ai eu une belle qualification en général, mais ensuite dans la dernière tentative de Q3 j’ai essayé un peu trop fort et je suis allé dans le mur, ce qui peut arriver à Monaco."

"C’est arrivé dans le passé et j’ai été très dur avec moi-même à plusieurs reprises, mais s’il y avait bien un moment pendant le week-end où je devais pousser, c’est en particulier en Q3. A Monaco, cela fait partie du jeu. C’est pourquoi je ne suis pas trop dur avec moi-même pour cet accident-là."

Carlos Sainz a sauvé le week-end de Ferrari avec la 2e place. Leclerc est allé applaudir son équipier qui est monté sur le podium.

"C’était difficile à faire, parce que c’est à domicile, mais c’était la bonne chose à faire. Ce n’est pas tous les jours que nous avons la chance de nous battre pour de très bonnes places comme ça."

"Mais à la fin, c’est comme ça, ça fait partie du sport automobile et ces choses peuvent arriver. Ce que je vais essayer de retenir de ce week-end, ce sont tous les signes positifs que nous avons eu. Nous revenons de très loin si nous considérons l’année dernière, nous avons donc fait du bon travail en améliorant course après course."

"C’était peut-être ponctuel de se battre pour la victoire mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas eu de progrès, donc nous sommes sur la bonne route, nous travaillons bien, finalement la chance n’était pas de mon côté ce week-end mais c’est la vie."

"Je m’en remettrai et je pense à Bakou. Je suis très motivé pour mon retour dans la voiture et j’espère avoir bientôt un très bon résultat."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less