Formule 1

Leclerc : Le pilote fait un peu moins la différence à Monaco de nos jours

Deux ou trois dixièmes, au maximum selon lui

Recherche

Par Olivier Ferret

19 mai 2021 - 11:38
Leclerc : Le pilote fait un peu (...)

Monaco est un circuit urbain très difficile à appréhender au volant de n’importe quelle voiture mais encore plus au volant d’une Formule 1 très puissante. Voilà pourquoi, depuis des décennies, on dit que le pilote peut faire la différence sur ce circuit, davantage que sur d’autres pistes.

Mais une bonne monoplace reste essentielle comme le rappelle Charles Leclerc, le héros local. Et il ajoute que cette affirmation est de moins en moins vraie avec le temps qui passe.

"Je pense que c’était le cas à une époque, ça l’est encore un peu aujourd’hui mais, malheureusement, il y a tellement de différences et les pilotes sont si bien préparés pour les circuits comme Monaco… Le pilote peut bien sûr gratter deux, trois dixièmes, mais quand on parle des écarts entre Red Bull, Mercedes et les autres, c’est très compliqué pour nous de faire la différence," confie le Monégasque aux médias de son pays.

"Surtout que ce n’est pas comme s’il y avait deux mauvais pilotes dans chacune de ces écuries ! Lewis et Max restent dans de meilleures voitures. Mais on ne sait jamais. En qualification, tout se joue sur un tour. Je donnerai tout et j’espère faire un bon résultat. Mais soyons réalistes : si Mercedes et Red Bull ne rencontrent pas de problèmes, ce sera très compliqué de les challenger."

Ferrari lui fait pourtant confiance pour se surpasser. Les journalistes lui rappellent que son patron, Mattia Binotto, déclarait en 2020 que Leclerc devienne "le meilleur pilote jamais vu en F1" !

"C’est un objectif très haut ! Ça fait très plaisir de l’entendre, ça montre que Mattia a confiance en moi et cela fait toujours plaisir de le savoir. Mais, très honnêtement, je me concentre sur moi-même, sur la route qu’il me reste à parcourir. J’ai encore énormément de travail."

"Je ne pense pas à toutes ces choses-là. Les éloges font toujours plaisir, mais ce sont les résultats qui comptent. Je veux ramener Ferrari dans la lutte pour le titre. Ce serait un challenge incroyable. Il y a un an, on n’était pas du tout dans notre position actuelle. On est bien meilleur. Ce serait juste génial de réussir à se battre à nouveau pour les premières places dans les prochaines années. Ensuite, ce sera à moi de faire la différence et le job. J’essaye de le faire dès maintenant, même si on se bat pour des positions un peu moins excitantes."

Le pilote Ferrari s’est distingué en F1 mais aussi dans les disciplines inférieures sur les circuits en ville, de quoi lui donner une motivation supplémentaire pour ce week-end, son premier avec la Scuderia à domicile ?

"J’adore rouler à la limite de la voiture sans pouvoir jamais aller au-delà parce qu’avec les murs, on n’a pas le droit à l’erreur. C’est le challenge que j’aime en tant que pilote et c’est pour ça que Monaco a une place si spéciale dans mon cœur. Même si je n’étais pas Monégasque, Monaco resterait quand même ma piste préférée. Le ressenti du pilote quand il roule à toute vitesse dans cette ville est incroyable. J’adore."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less