Formule 1

Leclerc : Je ne deviens pas le numéro 1 chez Ferrari

"Je pense que Carlos Sainz sera très rapide"

Recherche

Par Olivier Ferret

25 mai 2020 - 09:42
Leclerc : Je ne deviens pas le (...)

Charles Leclerc était hier de sortie avec la Ferrari SF90 Stradale pour un tournage avec Claude Lelouch, un remake moderne du célèbre film "C’était un rendez-vous", qui sera à découvrir le 13 juin.

Le Monégasque a pu profiter des rues de la ville au petit matin, bloquées pour l’occasion, pour prendre jusqu’à 240 km/h sur certaines portions empruntant le circuit de Monaco.

"C’était tout simplement incroyable ! C’est sûr que ce n’est pas comme rentrer dans une Formule 1 mais il s’agit de la F1 des voitures de route," commente Leclerc au journal L’Equipe.

"Pouvoir se remettre au volant en poussant, un peu, après deux mois de confinement, cela fait vraiment du bien. Et puis, vivre ce circuit de Monaco comme j’ai eu la chance de le vivre, c’est exceptionnel. C’était différent : il n’y avait pas de rails, pas de tribunes. C’est un peu plus sauvage mais c’était bon."

Leclerc admet que c’était pour lui "un immense honneur de tourner avec une telle légende (Claude Lelouch). J’ai surtout pris beaucoup de plaisir. Au volant, j’ai fait ce que j’aime le plus faire : conduire. J’ai poussé fort et j’ai été à la limite dans certains virages."

Leclerc a repris ainsi le volant d’une voiture très sportive à un peu plus d’un mois de la reprise supposée de la F1, en Autriche. Sans problème physique.

"Non, aucun problème. Après quand il faudra remonter dans le baquet d’une F1, ce ne sera pas facile. Les muscles du cou vont souffrir. Rien ne remplace le pilotage dans ce cas précis. Je m’attends à ce que ce soit compliqué lorsqu’on reprendra."

"Cela me manque tellement que je ne pense qu’à remonter dans ma Ferrari. C’est la première fois de ma vie que je ne fais pas de sport auto aussi longtemps. Ce sera intéressant de voir comment les pilotes se comportent."

Bien entendu, Leclerc évoque l’actualité récente de son équipe : le départ de Vettel à venir à la fin 2020 et son remplacement par Carlos Sainz.

Il dit avoir vécu ça "de l’extérieur, en spectateur. Mattia Binotto m’a annoncé le départ de Seb la veille de l’annonce, comme l’arrivée de Carlos."

"Seb m’a énormément appris, c’est vrai. J’étais content de l’avoir comme équipier. Il avait beaucoup d’expérience."

"Je ne deviens pas le numéro 1. Je pense que Carlos est un très grand pilote et il va le prouver, même si ce n’est pas encore évident pour tout le monde. Il sera un beau défi à relever pour moi. Il sera difficile à battre. Clairement, il va m’ennuyer. Je pense que Carlos sera très rapide."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less