Formule 1

Leclerc estime qu’il a bien fait de désobéir à certaines consignes cette saison

Un choix ‘raisonnable’ notamment à Bahreïn

Recherche

Par A. Combralier

23 juillet 2019 - 15:35
Leclerc estime qu’il a bien fait de (...)

Avant même la première course de la saison, Mattia Binotto, le directeur d’écurie, avait annoncé la couleur : chez Ferrari, en cas de situation « 50-50 », ce serait Sebastian Vettel qui serait privilégié par des consignes d’équipe, et non le beaucoup moins expérimenté Charles Leclerc.

Le Monégasque a-t-il vécu, sur le moment, cette annonce comme un petit camouflet ?

« Ce ne fut pas facile, mais cela fait partie du jeu, donc il faut s’y habituer, comprendre tout cela, être intelligent quand vous acceptez les consignes et quand vous ne les acceptez pas, et jusqu’à présent, ça plutôt bien fonctionné » a estimé Charles Leclerc, dans une interview pour la BBC.

Le champion de F2 avait, en effet, choisi de désobéir à son muret des stands, à Bahreïn : parti en pole, il avait chuté au classement ; plus rapide que Sebastian Vettel, il était pourtant censé patienter des tours durant derrière l’Allemand ; mais sans écouter son ingénieur de course, il a décidé de forcer le passage sur son coéquipier.

« Sur certaines courses, c’était raisonnable [de respecter les consignes] et sur d’autres, comme à Bahreïn, j’ai pensé que c’était mieux de ne pas les respecter » poursuit Charles Leclerc.

« Parce que je sentais que dans la voiture, j’avais plus d’informations que le muret des stands. Je sentais que j’avais un avantage significatif sur le plan du rythme. Je revenais assez rapidement et je sentais qu’il était raisonnable de dépasser. Au bout du compte, je comprends qu’ils essaient de faire le meilleur travail possible pour l’équipe, je le comprends pleinement. Cela peut très, très frustrant de la voiture. Mais parfois, il s’agit de rester calme, et c’est alors que le travail que j’ai fait sur mon mental, depuis le début de ma carrière, aide. »

Après un médiocre Grand Prix du Canada sur le plan personnel – Sebastian Vettel avait failli l’emporter de l’autre côté du garage – Charles Leclerc a décidé de « changer d’approche », notamment dans les réglages de la Ferrari. Cette nouvelle approche a eu des résultats : depuis la France, le Monégasque a battu Sebastian Vettel à chaque reprise en qualifications (même si l’Allemand n’a pu défendre ses chances en Q3 au Red Bull Ring).

« Ce fut définitivement un moment positif de la saison » estime Charles Leclerc à propos de son changement d’approche. « Est-ce que c’est un tournant ou non ? Je ne sais pas. Mais ma carrière n’en est encore qu’à ses débuts, et je suis sûr que je peux en apprendre bien plus, et que je peux m’améliorer sur bien des points. Je me concentrerai sur cela et j’espère qu’il y aura encore plus de tournants dans le futur. »

Revenu à 3 points d’un Sebastian Vettel en manque de confiance au championnat, Charles Leclerc sent-il qu’il peut changer de statut à la fin de la saison, s’il bat un quadruple champion du monde ?

« Je me suis toujours attendu à ce que ce soit un défi très intéressant pour moi. Il est un pilote très expérimenté et l’avoir à mes côtés est très important, parce que je peux vraiment progresser, apprendre beaucoup de choses de lui, ce que j’ai fait depuis le début de la saison. Mais c’est aussi un grand défi pour moi que d’essayer de le battre. Je suis là pour ça. Je veux toujours être le plus rapide sur la piste, j’essaie toujours de donner absolument tout pour être devant. »

A court terme comme à long terme, ce qui est certain, c’est que cette première saison en rouge a donné de l’ambition à Charles Leclerc…

« J’espère que la première victoire arrivera très bientôt. Et que beaucoup d’autres suivront. Mais au bout du compte le but est d’avoir cette première victoire maintenant, d’essayer d’en saisir l’opportunité dès que nous l’aurons. »

« Dans le futur… mon rêve d’enfant était de devenir champion du monde. Maintenant, je suis finalement dans une équipe où je pense que ce rêve peut devenir réalité, donc il nous faut continuer à travailler, j’espère que cela arrivera un jour. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less