Formule 1

Leclerc est énervé contre Verstappen et déçu

Une dégradation inattendue et une stratégie bancale

Recherche

Par Emmanuel Touzot

30 juin 2019 - 17:08
Leclerc est énervé contre Verstappen (...)

Charles Leclerc pensait avoir une première victoire en main mais a été dépassé par Max Verstappen à deux tours de la fin du Grand Prix d’Autriche. Le Monégasque regrette une attaque un peu trop forcée de Verstappen et assure qu’il a été poussé hors de la piste.

"Enervé, de la voiture je sais l’impression que j’ai eue, mais de l’extérieur j’ai pas vu les images" avoue Leclerc. "Je suis déçu mais c’est comme ça, les commissaires regardent l’accident on verra ce qu’ils en pensent. Je vais laisser les commissaires décider mais pour moi c’était clair, je ne sais pas à quoi ça ressemblait de l’extérieur mais nous verrons."

S’il est énervé, c’est surtout contre Verstappen, sur un incident qui fait débat après la course : "Je le suis plus contre Max, encore une fois faut que je regarde les images. J’étais sur l’extérieur, comme le tour d’avant, c’était bien car il m’avait laissé l’espace à la sortie du virage."

"Mais il ne l’a pas fait au tour suivant et donc nous nous sommes touchés. J’ai dû aller à l’extérieur de la piste après avoir été touché. Ce n’était évidemment pas possible de remonter sur lui pour le dépasser en retour. C’est juste dommage."

Avant cela, il avait connu une course solide, bien que difficile à la fin, et la stratégie calquée sur Valtteri Bottas a fait plus de mal que de bien : "La course était plutôt bonne, mais on avait beaucoup de dégradation vers la fin. On aurait pu rester plus longtemps sur le premier relais, on avait Valtteri derrière on pensait que c’était la plus grosse menace, mais Max est resté plus longtemps sur les médiums."

Une victoire sur tapis vert n’aurait pas la même saveur qu’un premier succès gagné en piste : "On verra, je ne sais pas trop comment me sentir, il y a beaucoup d’énervement, on verra quelle sera la décision et peut-être que ça changera aussi."

Interrogé au sujet de la réponse ’laisse-moi tranquille’, envoyée à son ingénieur, il s’explique : "Je ne pensais pas qu’il y avait de nécessité d’avoir ces infos là, je le voyais dans le rétro, c’est important quand on ne voit pas la voiture dans le rétro mais là je le voyais."

Red Bull, Ferrari, Charles Leclerc et Max Verstappen sont convoqués chez la FIA à 18h pour s’expliquer.

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less