Formule 1

Leclerc dédie sa première victoire en F1 à Anthoine Hubert

Un rêve d’enfant réalisé mais difficile à apprécier

Recherche

Par Emmanuel Touzot

1er septembre 2019 - 17:02
Leclerc dédie sa première victoire en (...)

Au lendemain du décès dramatique de son ami Anthoine Hubert, Charles Leclerc a remporté son premier succès en Formule 1 à Spa-Francorchamps, comme un symbole.

Après l’arrivée, le Monégasque s’est exprimé à la radio : "Ma première victoire en F1, elle est pour Anthoine. C’est chouette, mais c’est difficile de prendre du plaisir durant un tel week-end."

Une fois descendu de sa monoplace, qui portait un autocollant ’Racing for Anthoine’, Leclerc a poursuivi : "D’un côté, j’ai un rêve depuis que je suis petit et il vient d’être réalisé, mais de l’autre, c’était un week-end très difficile depuis hier."

"Nous avons perdu un ami, avant toute chose, et c’est très difficile d’être dans une telle situation donc je voudrais lui dédier cette victoire. Nous avons grandi ensemble et lors de ma première course, quand j’avais sept ans, s’est faite avec Anthoine, donc ce qui s’est passé hier est terrible."

"Je ne peux pas entièrement me réjouir de ma première victoire, mais c’est un souvenir qui restera dans ma mémoire à jamais."

Sur le plan sportif, Leclerc a dû contenir un Lewis Hamilton déchaîné en fin de course, qui lui reprenait plus d’une seconde par tour : "C’était une course difficile et nous avons eu des difficultés avec les pneus en fin de course."

"Je suis bien plus satisfait qu’après Budapest, à titre personnel. J’ai réussi à mieux gérer les pneus, donc c’est un bon week-end sur le plan de la performance, avec la pole position et ma première victoire, je suis satisfait."

Au micro de Canal+, il a précisé son ressenti cet après-midi : "C’est difficile de profiter de la première victoire, quand je réaliserai que j’ai gagné mon premier Grand Prix de F1 dans quelque temps, je pourrai profiter."

"J’ai beaucoup pensé à Anthoine pendant la course, je suis très content d’avoir gagné, je sais pas... c’est une façon de m’en souvenir, du fait qu’on a grandi ensemble et qu’on a fait notre première course ensemble avec lui, Esteban [Ocon] et Pierre [Gasly], c’est très difficile."

Il admet avoir eu peur de la remontée de Hamilton : "Je me concentrais surtout sur ce que j’avais à faire dans la voiture, j’avais pas mal de choses à m’occuper, mais je voyais qu’il me rattrapait, donc je me suis concentré sur le job à faire et ça a payé."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less