Leclerc admet que Ferrari a ‘perdu’ son avantage en rythme de course

Il s’inquiète déjà pour Monza

Recherche

Par Alexandre C.

5 septembre 2022 - 09:57
Leclerc admet que Ferrari a ‘perdu'

Charles Leclerc a signé son 2e podium lors des 10 dernières courses hier à Zandvoort. Mais contrairement à ce que l’on pouvait penser avant le Grand Prix, le pilote Ferrari n’a jamais eu le rythme pour inquiéter la Red Bull de Max Verstappen, et ainsi viser la victoire.

Le Monégasque aurait-il pu aller chercher Max Verstappen si tout lui avait souri ?

« Pas vraiment, nous n’avions juste pas le rythme. Nous n’étions pas... nous n’étions pas assez rapides. Donc, c’est le principal objectif pour le moment, pour essayer de retrouver la vitesse que nous avions au début de la saison. Nous semblons l’avoir perdue, un peu s’agissant du rythme de course en particulier. »

La Ferrari semble donc reculer en rythme de course surtout... au point que Mercedes paraît passer devant la Scuderia, sur des circuits à fort appui aérodynamique (Zandvoort ou le Hungaroring).

Charles Leclerc le constate aussi...

« Tout le monde s’améliore évidemment, mais lors des dernières courses, nous avons eu un peu plus de mal avec le rythme de course. Maintenant Mercedes est aussi dans la lutte et ils sont très rapides. Ils étaient extrêmement rapides ce dimanche, surtout sur les pneus durs. »

« Notre rythme en pneus tendres était vraiment bon au début. Nous avions des pneus usagés, Max était en pneus neufs, donc la différence était plus ou moins ce que nous attendions. Mais ensuite, sur les nouveaux pneus médiums nous étions plus lents que prévu, c’est sûr. »

Le rythme des Mercedes a-t-il vraiment pris Charles Leclerc par surprise ?

« Oui, sans aucun doute. En pneus durs ? Oui. »

Le championnat est-il mort avec 109 points de retard ? Leclerc admet déjà penser à 2023.

« Non sur le plan mathématique mais, de manière très réaliste, oui. Nous devons nous concentrer sur nous-mêmes, garder la tête haute, travailler sur cette voiture et sur notre équipe pour l’année prochaine. Et ce que nous pouvons récolter sur le chemin ce sera du bonus. »

Encore pire à Monza ?

Sur le papier, Ferrari devrait davantage souffrir à Monza, au moins par rapport à Red Bull. La voiture de Milton Keynes dispose d’une vitesse de pointe bien plus efficace... et Charles Leclerc s’excuserait presque déjà de décevoir les tifosi.

« Sur le papier, ce n’est pas notre meilleur circuit, malheureusement. Mais quoi qu’il en soit, je suis vraiment impatient d’y aller. Nous avons toujours un soutien massif des fans. Et pour ça, j’ai vraiment hâte d’y être. »

« Mais je pense que la performance sur le papier sera un peu plus difficile que ce week-end, malheureusement. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos