Formule 1

Leclerc a déjà pu tester la Ferrari de 2022, le changement s’annonce radical

‘C’est très différent’ selon lui dans le simulateur

Recherche

Par Alexandre C.

1er juillet 2021 - 15:35
Leclerc a déjà pu tester la Ferrari (...)

Aujourd’hui commence demain pour Ferrari : comme l’a confirmé Mattia Binotto, le directeur d’écurie, l’équipe se concentre à fond sur 2022, sacrifiant cette année pour préparer la prochaine ère réglementaire. Et en effet quand on s’appelle Ferrari, il vaut mieux essayer de viser le titre l’an prochain plutôt que de tout faire pour sauver une 3e place au classement des constructeurs.

Que vaudra alors cette Ferrari 2022 ? Cela se précise pour Charles Leclerc qui a pu… la tester dans le simulateur pour la première fois, même s’il est encore « très, très tôt » comme il le rappelle.

« Cela semble très différent. Ensuite, je pense que c’est un point d’interrogation pour tout le monde, à savoir si nous nous développons bien ou pas. »

« C’est un projet tellement différent. Personne ne sait où nous nous positionnons par rapport aux autres. Mais nous y travaillons. »

Avec la restriction aérodynamique générale, l’augmentation du poids, l’effet de sol... la Ferrari de l’an prochain aura un comportement très différent. A quel point Charles Leclerc peut-il aider à corriger ses premières faiblesses ? N’est-il pas trop tôt encore ?

« C’est difficile parce que pour l’instant ce ne sont que des chiffres et des prédictions, mais nous pouvons certainement donner notre avis, surtout dans le simulateur. »

« Nous avons la chance d’avoir un très bon simulateur chez Ferrari et nous pouvons essayer différentes choses sur ce simulateur et là, l’apport du pilote est très, très important. »

« Pour le reste, il est encore trop tôt pour dire quoi que ce soit. La seule chose que nous pouvons faire est d’essayer de travailler de la meilleure façon possible avec Carlos pour essayer d’expliquer quelles sont les faiblesses de la voiture de cette année, essayer de comprendre pourquoi nous avons ces faiblesses et essayer de ne pas reproduire ces erreurs pour la voiture de l’année prochaine. Même si le projet est complètement différent. »

« Donc je dirai que sur le simulateur, nous avons un apport assez important et nous pouvons aider beaucoup. Et nous pouvons aider avec le feedback de cette année pour essayer d’aider l’équipe à travailler dans la bonne direction et pour qu’ils sachent exactement ce dont nous avons besoin pour aller vite. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less