Leclerc a ’attaqué comme rarement’ mais termine 2e à Djeddah

Il a "pris du plaisir" face à Verstappen à Djeddah

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 mars 2022 - 21:05
Leclerc a 'attaqué comme rarement

Charles Leclerc termine deuxième du Grand Prix d’Arabie saoudite après avoir gagné la semaine dernière à Bahreïn. Le Monégasque assure l’essentiel avec le meilleur tour, et le titre honorifique de pilote du jour. Mais il admet sa déception, tout en ayant vécu une course très plaisante dans sa Ferrari.

"C’était bien, mais ce n’était pas assez aujourd’hui" a déclaré Leclerc. "J’ai vraiment pris du plaisir. C’était rude mais juste, et toutes les courses devraient être comme ça. C’était amusant, je suis évidemment déçu car je voulais gagner aujourd’hui."

"On avait deux configurations avec Max et Sergio Pérez]. Nous étions rapides en virages et lents en lignes droites, car on avait plus d’appui. Donc c’était très dur pour moi de couvrir Max en ligne droite. Il a fait un excellent travail et c’était une très bonne course."

Les deux hommes avaient eu quelques luttes houleuses en 2019, mais Leclerc est heureux d’avoir déjà mené deux batailles contre Verstappen cette saison, assurant que le respect entre eux est total.

"Bien sûr, le respect a toujours été là, surtout quand vous finissez une course comme celle-là. On est sur un circuit urbain, on a attaqué comme rarement, et l’on prend des risques, donc évidemment je suis un peu déçu."

Sainz entrevoit des progrès et signe un nouveau podium

Carlos Sainz a connu une course en solitaire derrière les deux leaders, mais a tout de même dû se défaire de Sergio Pérez, qui l’avait passé pendant l’intervention de la voiture de sécurité, alors que l’Espagnol sortait des stands. Il a finalement repris sa place quand Red Bull a intimé à Pérez l’ordre de le laisser repasser.

"C’était limite avec Checo, je pense qu’il a été un peu malchanceux avec la voiture de sécurité mais les règles sont les règles" a déclaré Sainz. "J’étais juste devant sur la ligne, c’était ma place."

"De là, il a fallu s’accrocher à la troisième place. Les Red Bull étaient très rapides dans les dix derniers tours, après que les pneus avaient refroidis sous VSC. Ils volaient et nous ont mis la pression."

Il tire à titre personnel un bilan positif, après ce deuxième podium en deux courses : "Pour moi il y avait des progrès par rapport à Bahreïn, j’ai trouvé du rythme dans la voiture. Il y a encore des dixièmes à grappiller mais je vais y arriver."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos