Leader de la F2, Drugovich espère rouler en F1 cette année

Le Brésilien n’a reçu aucune offre concrète pour le moment

Recherche

Par Paul Gombeaud

5 juin 2022 - 13:08
Leader de la F2, Drugovich espère (...)

Brillant leader du championnat de Formule 2 cette saison, Felipe Drugovich espère que ses résultats actuels lui permettront d’attirer l’attention de certaines écuries de Formule 1.

Le Brésilien a déjà remporté quatre victoires en F2 cette année, dont la course principale de Monaco, et il compte 113 points au championnat. Son premier poursuivant, Théo Pourchaire, compte 81 unités.

Mais malgré sa domination évidente dans l’antichambre de la catégorie reine, le pilote MP Motorsport ne possède actuellement aucun contrat avec une équipe de F1, ce qui peut paraître surprenant.

"Oui, je suis surpris moi aussi," a déclaré Drugovich en riant à GPblog. "Bien sûr, j’ai reçu quelques opportunité ici ou là. Mais d’une certaine manière, signer un contrat ne vous offre aucune garantie, comme par exemple faire un test. Je n’ai jamais eu la possibilité de rejoindre une académie ou quelque chose comme ça. Peut-être que ça va changer désormais."

"Tous les pilotes de talent finissent par être promus lorsqu’ils font partie d’une académie, come titulaire ou comme réserviste. Par le passé, je n’ai jamais reçu une opportunité qui m’a convaincu. Nous avons donc préféré rester en dehors, au moins nous avons été libres et pas conditionnés par une académie jusqu’ici."

Il est malheureusement difficile de donner tort au Brésilien lorsqu’il dit que faire partie d’une académie ne garantit en rien une arrivée en F1, et Oscar Piastri, le champion en titre de F2 et membre de l’académie Alpine, en est un très bon exemple.

"C’est ce que je voulais dire," poursuit Drugovich. "Pour lui, c’est vraiment extrême. Le gars a tout gagné en F2, franchement donnez lui une place."

Et le Brésilien de préciser que malgré sa domination en F2, aucune équipe de F1 ne lui avait pour le moment fait une offre concrète.

"Non, elles ne l’ont pas fait. Mais je pense qu’il est encore tôt. Elles doivent encore attendre un peu et voir. Mais il y a des discussions, et j’espère qu’il y aura un accord à un moment donné."

Depuis cette année, les écuries ont l’obligation de faire rouler un jeune pilote deux fois par saison lors d’une séance d’essais libres du vendredi matin. Drugovich espère donc qu’il aura sa chance en 2022.

"Oui, j’y pense. Notamment depuis que c’est obligatoire pour les équipes. Il s’agit de deux séances d’EL1 c’est ça ? Alors oui, j’espère que je piloterai une F1 cette année."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos