Formule 1

Le week-end de deux jours à Imola est une idée ’stupide’ pour Verstappen

Albon est de son avis, pas Vettel

Recherche

Par Alexandre C.

6 août 2020 - 18:36
Le week-end de deux jours à Imola (...)

Compte tenu de l’intensité du calendrier et de la nécessité d’organiser un maximum de courses en un minimum de temps, la FIA a décidé que de manière exceptionnelle, le week-end d’Imola se tiendrait sur deux jours au lieu de trois : il n’y aura ainsi qu’une seule d’essais libres, le samedi matin, avant les qualifications.

Max Verstappen n’est pas, en soi, contre l’idée un tel format ; ce qu’il ne digère pas en revanche, c’est le fait que la F1 ait décidé de le tester sur un circuit qui a disparu du calendrier depuis 14 ans…

Le message lancé par le pilote Red Bull, dans le paddock de Silverstone, ne risque pas de plaire à Chase Carey.

« Si nous avions eu cela sur une piste que nous connaissons et sur laquelle nous avons roulé avec les voitures que nous avons aujourd’hui, je pense que ce ne serait pas du tout un problème. »

« Mais quand vous allez sur une nouvelle piste et que vous n’avez qu’une seule session... A la fin, c’est pareil pour tout le monde, donc il n’y a pas de problème avec ça, mais je pense que c’est juste un peu la mauvaise chose à faire. Donnez-nous deux sessions pour régler quelques points, pour vous assurer que tout fonctionne bien, au lieu d’une seule. »

« Le format de deux jours, je ne m’en soucie pas vraiment, mais donnez-nous deux sessions d’essais libres. Même s’il est préférable de faire deux séances d’une heure plutôt qu’une séance d’une heure et demie. Donc je pense que c’est un peu stupide. »

Les contraintes calendaires mis à part, Max Verstappen se dit " très excité " par la perspective d’un Grand Prix à Imola.

« Je pense juste que c’est leur manière de procéder qui est un peu erronée… C’est dommage… C’est une piste super. »

Alexander Albon, de l’autre côté du garage Red Bull, ne comprend pas non plus pourquoi la F1 a décidé d’expérimenter ce format sur 48 heures sur un nouveau rendez-vous au calendrier... Mais les mots sont plus feutrés !

« Il serait un peu plus logique pour moi de faire une épreuve de deux jours sur un circuit comme celui-ci, Silverstone, où nous avons un double-header. »

« Je pense que ça aurait été une bonne idée de le tester maintenant et de nous donner trois jours à Imola. »

Voix cette fois-ci bien moins discordante, Sebastian Vettel a tenu à rassurer ses homologues de Red Bull : la F1 sait s’adapter à tout, surtout à l’ère du simulateur...

« J’y suis déjà allé à Imola, mais je n’y ai jamais piloté. Je suppose que nous avons tous le même nombre d’heures pour monter en rythme et nous diriger vers les qualifications. Ça devrait être excitant. »

« Je ne sais pas encore combien de pneus nous allons avoir ni quel type de pneus. Il sera probablement plus important d’avoir juste assez de temps sur la piste pour s’y habituer. »

« Il y a moins de temps pour régler la voiture, mais de nos jours, nous savons où la voiture doit être. Si quelque chose ne va pas, vous avez normalement une chance pour vous rattraper le lendemain, ce qui n’est plus le cas à Imola. Mais le reste sera similaire. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less