Le trafic pourrait être le pire ennemi des F1 à Imola pour Pirelli

Le manufacturier explique les défis du tracé

Recherche

Par Alexandre C.

19 avril 2022 - 10:37
Le trafic pourrait être le pire (...)

Pour le retour de la F1 à Imola, Pirelli, qui officiera non loin de ses bases, a apporté la même nomination que l’an dernier : C2, C3, C4 soit le milieu de sa gamme (avec évidemment le passage aux 18 pouces).

Cette gamme, explique le manufacturier lombard, est bien adaptée à l’asphalte relativement peu abrasif du vieux tarmac. Cette surface plus mature explique pourquoi Imola génère plus d’adhérence qu’il ne semble, en mettant plus de chaleur dans les pneus ; voilà aussi pourquoi faire un saut jusqu’aux C5 comme à Melbourne était inadapté, car il ne faudrait pas que le pneu tendre le soit justement trop…

Les forces longitudinales et latérales, constantes sur ce tracé sinueux, mettent d’ailleurs plutôt aussi sous pression les pneus.

La motricité sera très importante, souligne Pirelli, notamment à la sortie de Rivazza, pour la ligne droite de départ et le freinage à la première chicane. Là où Max Verstappen avait dépassé virilement Lewis Hamilton l’an dernier.

Mais la plus grosse innovation par rapport à l’an dernier concerne le début des courses sprints, avec un calendrier du week-end chamboulé. Pirelli rappelle d’ailleurs que ce sera bien le pilote le plus rapide lors des qualifications du vendredi qui obtiendra le Pirelli Pole Position Award.

En week-end de course sprint, le nombre de trains disponible passe de 13 à 12. Avec 2 durs, 4 mediums et 6 tendres (6 intermédiaires et 3 maxi-pluie également).

Mario Isola commente à son tour les enjeux du week-end…. Il rappelle l’importance d’éviter le trafic, et souligne pourquoi les données de l’an dernier seront presque hors-sujet en 2022 !

« Imola est un circuit à l’ancienne, difficile, où les dépassements peuvent être délicats, notamment parce que le circuit est assez étroit par endroits. La stratégie devrait donc consister à éviter le trafic, et les équipes repartent de zéro en termes de connaissance des pneumatiques, car les composés sont complètement différents cette année, et la course de l’année dernière a également commencé avec les pneus pluie, avant d’être interrompue par une longue période de drapeau rouge. »

« D’une manière générale, Imola est un circuit de sévérité moyenne pour les pneus, et c’est un circuit qui est utilisé assez fréquemment. Cela signifie que nous pourrions voir un peu moins d’évolution de la piste que ce à quoi nous sommes habitués sur d’autres circuits, car la piste est déjà bien rodée : la première manche du GT World Challenge équipé de Pirelli s’est déroulée à Imola le mois dernier, ce qui nous a fourni des données utiles. »

« Ce ne sont là que quelques-uns des facteurs que les équipes devront prendre en compte pour établir la stratégie pneumatique de la première séance de sprint de l’année : une autre première pour la saison 2022. »

A noter que la pluie est attendue ce week-end à Imola, tout pourrait donc être chamboulé !

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos