Formule 1

Le succès de Mercedes est loin d’être seulement lié aux Pirelli selon Bottas

La bande de roulement moins épaisse n’y est pas pour grand-chose

Recherche

Par A. Combralier

18 juin 2019 - 14:31
Le succès de Mercedes est loin (...)

L’exploitation des Pirelli expliquerait pourquoi Mercedes domine autant le début de saison… et pourquoi certaines écuries, dont Ferrari et Haas en particulier, sont plus à la peine.

Helmut Marko a même clairement soupçonné Pirelli d’avantager sciemment l’équipe allemande. Le responsable de la filière jeunes chez Red Bull met notamment en cause le choix, cette année, d’adopter les pneus à bande de roulement moins épaisse (de 0,4 millimètres) ; ce genre de pneus avait déjà été utilisé l’an dernier, mais seulement à Barcelone, au Paul Ricard et à Silverstone.

Ces pneus spécifiques semblaient alors mieux convenir à Mercedes… bien que par la suite, Sebastian Vettel ait publiquement admis que la bande de roulement moins épaisse ne favorisait aucunement Mercedes, et que Ferrari devrait trouver d’autres arguments.

L’avantage de Mercedes serait ainsi lié, non à ces fameux pneumatiques 2019, mais tout simplement à d’autres facteurs liés à l’aérodynamique ou la motricité.

Tel est de nouveau ce qu’a assuré Valtteri Bottas : pour le Finlandais, la « théorie du complot Pirelli » ne tient pas une seconde.

« Il est assez difficile de dire si c’est vraiment lié aux pneus. Nous sentons toujours, après chaque course, que nous aurions pu faire quelque chose de mieux avec les pneus, même si sur la plupart des courses, nous avons pu en tirer le maximum. »

« Pour faire fonctionner les pneus à la perfection en qualifications ou en course, c’est toujours extrêmement difficile. Donc je ne dirais pas que ce soit lié aux pneus. La voiture en elle-même, la suspension, tout est un petit mieux. De même que notre passage en virages lents. »

Comme l’a prouvé la réussite de Mercedes à Monaco, c’est en effet en virages lents que la W10 semble avoir grandement progressé.

« Je sens qu’elle tourne bien » confirme Valtteri Bottas. « C’est clairement une grande amélioration par rapport à l’an dernier. Nous avons vraiment vu qu’en virages lents, nous n’étions pas les meilleurs en 2018 ; mais aujourd’hui, nous avons fait des immenses progrès. »

« Oui, l’avant de la voiture est particulièrement meilleur en entrée et milieu de virage, ce qui signifie que vous pouvez freiner un petit peu plus tard et vous appuyer sur l’avant pour bien tourner à la voiture, et la positionner pour la sortie de virage. »

« Par rapport à l’an dernier, vous sentez vraiment que vous pouvez emmener la voiture là où vous voulez qu’elle aille. C’est bien sûr un super ressenti. Voici l’un des progrès que nous avons faits, mais je ne peux pas dire qu’il y ait seulement un seul grand domaine de progression par rapport à la voiture de l’an dernier, c’est un progrès d’ensemble je pense. »

« La performance mécanique de la voiture est une chose, mais je dirais que l’aérodynamique, dans cette voiture, est plus encore importante, parce que vous pouvez sentir que nous étions un peu plus lents en lignes droites par rapport à Ferrari. Mais nous sommes plus rapides dans tous les virages, et c’est parce que nous avons plus d’appui. »

« Je dirais que c’est le plus grand progrès depuis l’an dernier. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less