Formule 1

Le sourire chez Renault malgré des chronos moyens au Castellet

Ricciardo et Hulkenberg en milieu de peloton

Recherche

Par Olivier Ferret

21 juin 2019 - 18:27
Le sourire chez Renault malgré des (...)

Le week-end du Grand Prix de France, la course à domicile de Renault F1, a débuté ce vendredi avec les deux premières séances d’essais libres. Daniel Ricciardo s’est classé neuvième et douzième. Nico Hülkenberg a signé les douzième et quatorzième meilleurs temps dans la fournaise du Circuit Paul Ricard.

La journée a été notamment consacrée à l’évaluation de plusieurs évolutions aérodynamiques et moteur apportées à la Renault R.S.19 et au groupe propulseur Renault E-Tech 19.

"L’équipe a utilisé plusieurs améliorations aérodynamiques, dont une carrosserie plus compacte. Du côté du groupe propulseur, Daniel a utilisé la nouvelle spécification B du moteur à combustion interne," note Alan Permane, directeur sportif.

"Lors de la première séance d’essais, les deux pilotes ont chaussé les pneumatiques Pirelli tendres (C4, rouge). La session de Nico s’est relativement bien déroulée tandis que Daniel a manqué une petite partie de son programme pour un contrôle à titre préventif de son fond plat après être sorti large au virage 11."

"En EL2, Nico était d’abord en pneus médiums (C3, jaune) et Daniel en durs (C2, blanc). Tous les deux ont ensuite effectué des relais courts et longs en gommes tendres avant de se concentrer sur les longs, Nico en médiums et Daniel en durs."

"Cette journée propre a permis d’accumuler de nombreuses données à évaluer d’ici demain. Le mercure montant jusqu’à 52°C en piste, tout le défi était de trouver toute l’adhérence nécessaire sur les 5842 mètres du Castellet. Déjà difficile, ce circuit l’est encore plus lorsque les températures grimpent et que le vent s’en mêle !"

Pour Nico Hülkenberg, "c’était un bon vendredi avec la voiture. Nous avons effectué le programme requis tout en essayant de nouvelles pièces dans l’après-midi. C’était positif et encourageant. Les conditions étaient très chaudes, d’où un défi accru au volant. Dans l’ensemble, c’était une journée décente où nous avons pu recueillir de nombreuses données, en particulier sur les longs relais qui semblaient prometteurs. Nous avons encore du travail à faire avec une faible charge d’essence, mais ce circuit est assez exigeant avec ses différentes variations et combinaisons de virages de bout en bout. Comme toujours après les essais, nous avons certaines choses à examiner pour trouver le juste équilibre."

"C’était une journée positive même si les feuilles de temps ne reflètent peut-être pas les véritables sensations au volant de la voiture," ajoute Daniel Ricciardo.

"Elle était bonne dans tous nos relais aujourd’hui. Le nôtre en pneus tendres et en mode qualifications était légèrement piégeux, notamment en raison des températures de piste élevées. Nous y avons possiblement lâché un peu de temps. Cela ne semblait toutefois pas être très loin du compte et je suis optimiste pour demain. Les évolutions semblent positives et nous avons des données à analyser pour progresser encore davantage."

Nick Chester, Directeur technique châssis, conclut : "La première journée de roulage était intéressante. La matinée a été productive, mais il semble que nous ayons perdu un peu de rythme l’après-midi. Bien que nous ayons l’air assez compétitifs sur les longs relais, nous devons trouver plus de performances sur les plus courts. Les deltas entre les composés de pneus ne sont pas tout à fait ceux qui étaient prévus ici tant ils se tiennent en peu de choses. Nous devons étudier les données récoltées pour évaluer les nouvelles évolutions châssis et moteur et nous assurer que tout fonctionnera ensemble demain."

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less