Formule 1

Le sort du Grand Prix du Canada sera connu la semaine prochaine

Dumontier attend une réponse avant Pâques

Recherche

Par Olivier Ferret

26 mars 2021 - 17:44
Le sort du Grand Prix du Canada (...)

Le Grand Prix du Canada, le seul hors du continent européen après ce Grand Prix à Bahreïn, pourra-t-il se tenir ?

La réponse ne devrait pas tarder à tomber selon François Dumontier, le promoteur de la course de Montréal. Probablement d’ici 10 jours maximum, au moment de Pâques.

"Avec les autorités, nous avons convenu, qu’il ne faudrait pas dépasser la fin de semaine de Pâques, donc c’est pourquoi je m’attends à une réponse dans les prochains jours," explique-t-il à RDS.

"Il y a encore beaucoup d’incertitudes lorsqu’on regarde la situation de la pandémie au Québec en général. La F1 veut venir à Montréal, c’est une évidence. C’est une étape importante du championnat et ils ont un plan robuste sur le plan sanitaire."

"Évidemment nous avons de la préparation avant le Grand Prix. Si jamais nous ne pouvons pas présenter le Grand Prix en juin, la Formule 1 ne laissera pas cette fin de semaine vide, donc elle va l’offrir à un autre pays."

Un report plus tard ne semble plus possible puisque la F1 tient un calendrier déjà serré de 23 courses.

"On regarde tous les scénarios et nous serions très heureux de présenter un Grand Prix au Canada que ce soit à huis clos ou avec un autre scénario avec des spectateurs. L’an dernier, il y avait eu un report du Grand Prix avec en octobre. Cette année, ce serait un peu plus difficile comme il y aura 23 courses et plus on va avancer dans la saison, la campagne de vaccination va être avancée dans plusieurs pays."

La quarantaine obligatoire exigée par le Canada est bien ce qui risque de compromettre le plus le Grand Prix.

"Quand on regarde le calendrier cette année, le 6 juin il y a une course à Bakou, juste avant la nôtre, en Azerbaïdjan. Donc même une quarantaine de sept jours, c’est presque impossible à réaliser."

Ce serait donc potentiellement une 2e année sans course au Canada mais Dumontier rassure.

"Nous avons un contrat valide jusqu’en 2029 et c’est ferme. Je ne pense pas qu’il y aurait une inquiétude, mais ce serait dommage de ne pas présenter un Grand Prix pour une deuxième année consécutive."

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less