Formule 1

Le rythme réel d’Alfa était ‘masqué’ à Bakou, bonne surprise à venir au Castellet ?

C’est l’avis de Frédéric Vasseur

Recherche

Par Alexandre C.

15 juin 2021 - 14:04
Le rythme réel d’Alfa était ‘masqué’ à (...)

Alfa Romeo a inscrit un point lors des deux derniers Grands Prix, et c’est donc avec une confiance renouvelée que l’équipe se présente au Paul Ricard, pour le prochain Grand Prix ce week-end. Cependant le tracé bien plus classique devrait exclure les circonstances exceptionnelles de course vues à Bakou : à la régulière à 100 %, Kimi Räikkönen pense-t-il alors possible d’entrer dans le top 10 une deuxième fois d’affilée pour lui ?

« Marquer un point lors de la dernière course était évidemment positif, mais nous attendons toujours plus de nous-mêmes et de la voiture. Ce ne sera pas très différent lorsque nous arriverons en France : le milieu de grille sera très serré et il s’agira de tout réussir du vendredi au dimanche. Les écarts sont si petits et la différence entre finir dans le top 10 et juste en dehors l’est tout autant. »

Antonio Giovinazzi, qui s’était crashé en qualifications à Bakou, veut lui reprendre sa domination sur son coéquipier le samedi, en pariant sur les progrès de sa voiture en rythme pur.

« Je suis impatient. Nous savons que nous avons fait de gros progrès et tout ce dont nous avons besoin, c’est d’un week-end régulier pour pouvoir montrer ce dont nous sommes capables : le Paul Ricard devrait nous permettre d’en avoir un. C’est la première course d’une série de trois consécutives, ce qui signifie que nous allons vivre un mois de course intense : pour marquer des points, il faudra être le plus affûté de tous dans le milieu de la grille, et pas seulement le plus rapide. Je suis confiant dans notre capacité à ramener un bon résultat. »

Quant à Frédéric Vasseur, qui se rend en terre très connue pour lui, il fixe le même objectif pour Alfa Romeo : continuer à marquer des points !

« Nous nous rendons en France avec la détermination de continuer à marquer des points pour la troisième course consécutive. Nous avons enfin commencé à voir les résultats de notre travail et nous savons que l’équipe a encore beaucoup de potentiel, mais nous savons aussi qu’un week-end sans problème est crucial pour atteindre ces objectifs. Les qualifications perturbées et la course mouvementée de Bakou ont quelque peu masqué le rythme réel de notre voiture : espérons que la France sera le lieu où nous montrerons vraiment tout ce dont nous sommes capables. »

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less