Formule 1

Le rythme de la F1 cette année pousse tout le monde ’à la limite’

Ricciardo et Vettel ont la même vision

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 septembre 2020 - 13:39
Le rythme de la F1 cette année (...)

La Formule 1 vient de tenir neuf week-ends de course en 11 semaines, un rythme dû au coronavirus qui a mis les employés à l’épreuve. Pour Daniel Ricciardo, il ne faut surtout pas dépasser les trois courses enchaînées.

"J’aime les séries de trois courses consécutives, mais à la fin de chacune d’entre elles, je suis fatigué. Je pense que tout le monde l’est" a expliqué Ricciardo. "Tout va bien, mais c’est la limite. C’est bien qu’après trois courses de suite, tout le monde ait quelques jours de repos. Je veux rattraper du sommeil."

La triple course de Sebastian Vettel entre Spa et le Mugello a été très compliquée, avec une 13e place comme meilleure qualification, un seul point marqué, et de nombreux problèmes techniques.

L’Allemand confirme que les organismes souffrent, mais nie que l’enchaînement des courses ait un effet dévastateur sur lui : "Tout le monde est à la limite, mais pas à cause des enchaînements de trois courses."

L’ancien pilote Marc Surer tempère la fatigue des pilotes, surtout lorsqu’ils sont au volant : "Je ne pense pas que les pilotes soient surchargés. Ils sont plus fatigués des heures de briefings avant et après les courses."

"Mais dès que vous vous asseyez dans la voiture, l’adrénaline prend le relais. Ils sont ensuite très éveillés, et peu importe s’ils sont fatigués ou non."

Ferrari

Renault F1 - Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less