Formule 1

‘Le rythme de course le plus positif de la saison’ : Leclerc confiant pour la victoire

Égaler un vieux record de Michael Schumacher ? Cela ne lui fait rien pour le moment…

Recherche

Par A. Combralier

28 septembre 2019 - 19:02
‘Le rythme de course le plus positif (...)

4 courses, 4 poles : le samedi, Charles Leclerc fait un carton plein en cette deuxième moitié de saison. Une fois encore, à Sotchi, le Monégasque est parvenu à monter en puissance pour finalement faire la différence dans ses deux derniers relais, en Q3.

« Je ne pense pas avoir pu signer le moindre tour propre avant la Q3 » s’étonnait le Monégasque en conférence de presse. « Le premier tour en Q3 était bon. Le second tour, très bon jusqu’au virage 16, où j’ai perdu l’arrière, et donc un peu de temps. »

« Mais dans l’ensemble, la voiture arrivait à tout mettre ensemble. L’équilibre était de mieux en mieux. J’ai juste un peu ajusté l’équilibre aérodynamique, pour me sentir de plus en plus en confiance. »

Charles Leclerc est le premier pilote Ferrari, depuis Michael Schumacher en 2001-2001, à réussir quatre poles d’affilée. On imagine l’émotion de l’ancien pilote Sauber…

« Oui, c’est une bonne sensation… mais ça ne change pas mon approche d’un week-end de course. Vous abordez chaque session normalement, sans penser aux autres, aux dernières poles. Oui, c’est une sensation formidable, mais je ne peux penser à ce genre de choses. »

« Bien sûr, je me sentais en confiance avant de débuter les qualifications. Au bout d’un moment, cette série va se terminer. Lors du prochain Grand Prix ou plus tard, je ne sais pas. J’essaie juste de me concentrer sur moi, de garder la même procédure que j’ai adoptée depuis les quatre dernières courses… Je n’arrive vraiment pas dans la voiture en me disant que ce sera facile, que tout se mettra ensemble tout seul. »

Il reste encore cependant beaucoup de chemin à faire pour empocher la victoire demain. A Singapour, le rythme de course des Mercedes semblait intrinsèquement supérieur à celui des Ferrari. Et à Sotchi ?

« Je crois que le rythme en longs relais, hier en essais libres, était extrêmement positif » assure Charles Leclerc. « Probablement le plus positif depuis le début de saison, donc ça semble bien. Mais ce sera une course intéressante. Mercedes partira en médiums, donc la stratégie jouera un rôle. Je pense que nous avons fait un bon choix en partant en tendres, mais nous verrons demain. »

Pourquoi donc Ferrari a-t-elle décidé de partir en tendres ? N’aurait-il pas fallu se qualifier en médiums, comme les Mercedes ?

« Le départ sera très important ici, et nous pensons que les bénéfices de partir en tendres sont immenses. Et puis, des tendres aux médiums, il n’y a pas tant de différence que cela pour la dégradation. Donc oui, je pense que ça vaut le coup de partir en tendres. »

« Ce sera très important de rester devant au moment du départ. Et Mercedes était aussi très forte en rythme de course, comme depuis le début de la saison. Donc oui, c’est bien d’être en pole ici. Singapour fut une grosse surprise pour tout le monde – une surprise de nous voir devant. A Sotchi, nous avons senti que nous avions nos chances, vu notre vitesse à Singapour. Mais il faut encore finir le travail demain. »

Depuis Spa, il semble que Charles Leclerc ait trouvé la solution pour être l’homme à battre à chaque week-end de course… Quelle est la recette magique du Monégasque ?

« Il faut garder les pieds sur terre. Pour le moment, la dynamique est bonne, nos performances sont vraiment très bonnes. Mais Mercedes est toujours devant aux deux championnats. Et c’est ce qui compte le plus. Nous devons rester concentrés, continuer à travailler. Bien sûr, pour le moment, il semble que ça fonctionne en notre faveur, mais je ne dirais pas que ça pourrait rester ainsi jusqu’à la fin de la saison. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less