Formule 1

Le Royaume-Uni impose la quatorzaine mais la F1 reste en discussions avec le gouvernement

Pas encore de scénario catastrophe en vue pour Silverstone ou les équipes

Recherche

Par Olivier Ferret

23 mai 2020 - 07:43
Le Royaume-Uni impose la quatorzaine

La Formule 1 et le circuit de Silverstone ont bien pris note des mesures annoncées par le gouvernement britannique hier en fin de journée : tout voyageur de retour ou arrivant en Grande-Bretagne doit respecter une quatorzaine obligatoire, en isolement chez lui ou dans un endroit dédié (hôtel ou autre).

C’est a priori un coup dur pour 7 des 10 équipes, basées en Angleterre, mais aussi pour Silverstone : aucune exception n’a été annoncée, pour le moment, pour le sport de haut niveau, qui met pourtant en place des mesures de tests draconiennes afin de relancer les compétitions.

Mais tout n’est pas noir pour le moment selon le gouvernement anglais : "nous savons bien qu’un nombre d’événements sportifs internationaux majeurs doivent avoir lieu cet été. Ces sports mettent en place des protocoles pour opérer. Nous allons travailler avec eux pour voir comment nous pouvons être satisfaits par les mesures prises lors de notre prochain point d’analyse".

Le souci est que ce point d’analyse se situerait dans 3 semaines, certainement trop tard pour la F1, qui pourrait assurer un début de saison en Autriche puis à Hockenheim au lieu de Silverstone. En effet il n’est pas question de voir les équipes bloquées en quatorzaine une fois de retour de l’Autriche pour aller à Silverstone.

Selon un porte-parole de la F1, "nous continuons à travailler avec le gouvernement pour voir toutes les implications qu’il y a pour notre sport et pour Silverstone. Les discussions continuent à cette heure avec le but de trouver une solution en toute sécurité car c’est notre première priorité."

Stuart Pringle, le directeur de Silverstone, encaisse le coup mais ne baisse pas les bras.

"C’est un vrai défi pour la F1 et cette mesure vient compliquer les choses. Il est important que la F1 puisse repartir et voyager ensuite, ainsi que revenir sur ses bases. Je pense que le gouvernement a pleinement confiance des enjeux de ce sport et je suis très optimiste quant à la découverte d’une solution même si j’ai conscience que c’est compliqué. Je n’aimerais pas être à la place des dirigeants de la F1."

Les courses de Silverstone étaient planifiées pour le 26 juillet et le 2 août. Silverstone peut-elle attendre la mi-juin pour savoir si ses épreuves peuvent avoir lieu ?

"Je ne suis pas au clair sur les dates, cela dépendra du début réel de la saison. On a une bonne flexibilité aussi, on peut aussi imaginer décaler à août ou même septembre s’il le faut. Nous pouvons être prêts rapidement, tout est sur place, mais ça va surtout dépendre de la manière dont la F1 va pouvoir voyager."

En effet si la quatorzaine est maintenue, la F1 organiserait 4 courses de suite dans l’Union Européenne avant un retour en Grande-Bretagne, avec une pause obligatoire de 3 semaines avant une nouvelle série de courses.

"On ne parle pas que de courses de 90 minutes pour le plaisir des fans. C’est toute une industrie qui est à l’arrêt et risque sa survie. Plus de 40.000 personnes dépendent de la F1 en Grande-Bretagne. Des secteurs repartent, le nôtre doit le faire aussi. On doit se remettre au travail pour toutes ces familles," note Pringle en conclusion.

F1 - FOM - Liberty Media

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less