Formule 1

Le promoteur du GP de Russie défend Liberty

Il accuse l’association des promoteurs et celui de Silverstone

Recherche

Par Emmanuel Touzot

12 février 2019 - 11:23
Le promoteur du GP de Russie défend (...)

L’assaut mené par un groupe de promoteur sur Liberty Media la semaine dernière continue de perdre de son ampleur après qu’un autre promoteur s’est désolidarisé de cette plainte groupée. C’est aujourd’hui le promoteur du Grand Prix de Russie qui s’est éloigné de l’association des promoteurs (FOPA) et a particulièrement visé Stuart Pringle, directeur du GP de Silverstone.

"Il a ses propres problèmes" a déclaré Sergey Vorobyev. "Il dirige le Grand Prix de Grande-Bretagne et n’a pas de contrat pour l’année prochaine. Il a réuni plusieurs promoteurs pour une réunion et ils ont parlé de leurs difficultés communes."

Mais la déclaration publique était étrange car elle n’a même pas été validée par tous les membres de la FOPA. C’est totalement inattendu. Apparemment, il a tenté de renforcer sa position avec le soutien d’autres promoteurs, mais ne l’a pas obtenu."

Selono Vorobyev, la moitié des promoteurs ne soutient pas les décisions prises par Pringle ces dernières semaines : "Mexico a fait une déclaration expliquant qu’il ne soutenait pas l’avis de la FOPA, puis l’Azerbaïdjan a prolongé son contrat jusqu’en 2023 et a été surpris par la déclaration faite en son nom."

"Plusieurs promoteurs, surtout européens, ont reconnu qu’ils ne partageaient pas les positions exprimées par la FOPA, [une organisation] plutôt faible. Ses activités n’amènent aucun résultat, si ce n’est des communiqués qui les font passer pour les gentils contre les méchants."

Circuits

FOM (Liberty Media)

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less