Le projet Red Bull Powertrains est un ‘défi énorme’ admet Waché

Trop énorme sans Porsche ?

Recherche

Par Alexandre C.

16 septembre 2022 - 18:02
Le projet Red Bull Powertrains est (...)

Les motoristes actuels de F1 sont déjà penchés sur la prochaine réglementation d’unité de puissance pour 2026. Un ‘nouveau’ manufacturier fera alors son apparition : Red Bull Powertrains.

Milton Keynes vient justement d’annoncer la rupture des négociations avec Porsche, pour une association sur le plan moteur. Cela fragilise-t-il le projet Red Bull Powertrains en termes de performance visée en 2026 ?

Pas du tout selon Pierre Waché, le directeur technique de Red Bull, qui répète que Milton Keynes n’a besoin de personne, pas même de Porsche.

« Le plan pour 2026 était déjà en place... même avant la discussion que Red Bull a eue avec Porsche. Nous avons clairement développé une nouvelle société pour fabriquer le moteur et pour créer un projet pour développer la voiture et le moteur de 2026, et ce, après que la discussion avec Porsche ait eu lieu. »

« C’est fini maintenant, cette discussion, je n’ai pas fait partie des négociations, c’était au niveau au-dessus. Je suis désolé, je ne peux pas vraiment répondre à cette question. C’est comme ça. Nous allons de l’avant, et nous essayons de faire de notre mieux. »

Waché ne le cache cependant pas : le défi de 2026 est immense pour Red Bull Powertrains.

« C’est un défi énorme, clairement. De ce que je vois. C’est clairement en dehors de mon domaine, pour être honnête avec vous, et ma concentration pour le moment est plus sur le championnat actuel, mais c’est clairement un défi énorme, encore plus quand vous partez de zéro comme ils [Red Bull Powertrains] le font. Vous mettez tout en place, vous voyez le bâtiment qu’ils ont construit, le nombre de bancs d’essais. Le nombre de personnes qu’ils ont maintenant. C’est un défi énorme. »

« Dans ce domaine, la courbe d’apprentissage est très raide. Ensuite, ils doivent essayer de rattraper ceux qui ont plus d’expérience, et essayer de les battre. C’est un énorme défi et ils vont y arriver, d’après ce que je vois de l’envie et de la motivation, de la qualité des gens que nous avons dans notre équipe. Je pense que ça s’annonce bien. »

Shovlin sur le défi d’être un nouveau motoriste

Mercedes est elle bien installée et n’aura pas bien sûr pas à construire une usine moteur à partir de presque rien, à l’inverse de ce qui se passe à Milton Keynes.

Audi, Porsche, Red Bull Powertrains... à quel point est-ce difficile pour les nouveaux entrants de rattraper les retards sur les motoristes actuels ?

Andrew Shovlin, ingénieur de course en chef chez Mercedes, va-t-il avoir des mots inquiétants pour Red Bull et Milton Keynes ?

« Les structures dont vous parlez, avec Audi ou Red Bull Powertrains, savent ce que ce défi implique. Donc, nous nous attendons toujours à ce qu’elles arrivent avec une bonne compréhension de cela, qu’elles aient les ressources appropriées et qu’elles sachent à quel point cela va être difficile. »

« De notre point de vue, cette année, vous avez Ferrari avec le V6 qui est peut-être le plus puissant, peut-être pas le plus fiable. Mais vous savez, la référence sera très, très élevée. Qu’elle soit établie par un nouveau venu en F1, ou que ce soit par l’une des équipes existantes, nous nous attendons à ce que cette référence en termes de performance des moteurs très élevée. Et nous travaillerons aussi dur que nécessaire, pour essayer de faire en sorte que nous soyons tout là-haut. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos