Le Président de General Motors est ‘aux anges’ après l’annonce Andretti-Cadillac

Derrière Cadillac, c’est bien General Motors qui s’engage en F1

Recherche

Par Alexandre C.

5 janvier 2023 - 18:17
Le Président de General Motors est (...)

C’est l’information majeure de ce début d’année : Andretti et Cadillac ont annoncé une alliance, pour créer l’entité « Andretti Cadillac Racing » qui candidatera pour devenir la 11e équipe sur la grille.

Une telle alliance constitue un atout majeur dans les mains de Michael Andretti, qui cherchait depuis des mois à convaincre la FIA et la FOM de l’accepter en F1 – et nul doute qu’il sera désormais difficile, si ce n’est impossible, de refuser.

Car derrière Cadillac, il y a aussi un grand constructeur automobile, emblématique sur le marché américain où la F1 veut d’ailleurs croitre : il s’agit de General Motors, propriétaire de Cadillac.

Le président de GM, Mark Reuss, a expliqué aujourd’hui le sens de cette alliance et du projet F1. Il s’agissait de répondre à deux questions : pourquoi la F1 et pourquoi avec Andretti ?

« Je ne pourrais pas être plus enthousiaste à l’idée d’écrire ensemble ce nouveau chapitre de l’histoire de la course automobile. Tout comme Andretti Global, General Motors et nos marques ont une longue histoire dans le sport automobile et une profonde passion pour la course. Notre pedigree dans la course auto a été forgé sur certains des plus grands circuits et courses du monde. »

« Notre espoir est d’ajouter la F1 à notre portefeuille de compétitions. Si le projet est accepté [par la FIA], je suis ravi d’annoncer que cette équipe entièrement américaine fonctionnera sous la marque Cadillac Racing. »

« A l’image de la Formule 1, l’attractivité mondiale de Cadillac ne cesse de croître. En fait, Cadillac est l’une des marques de luxe dont la croissance est la plus rapide au monde actuellement. Vous avez pu le constater avec les derniers chiffres de ventes de Cadillac. »

« En participant à des courses, en IMSA, WEC et F1, Cadillac aura l’occasion de montrer son innovation et sa technologie. Chez GM, nous avons toujours été très fiers de transférer la technologie de pointe développée par nos équipes de course à nos voitures de série, et de faire passer la technologie de la piste à la route. »

Mark Reuss décrit le partenariat technique que pourra apporter sa firme au projet F1 et à Andretti : sans surprise, il y a du lourd et du concret. Mais il faudra que ces nombreux partenariats techniques entrent dans les budgets plafonnés bien sûr !

« Mais notre engagement dans ce programme va au-delà de la livrée Cadillac. Les vastes ressources d’ingénierie de GM apporteront des succès avérés et des contributions précieuses à ce partenariat. Cela inclut tout le talent et les capacités du personnel et des installations de GM Racing dans le Michigan, au Warren Tech Center et en Caroline du Nord, ainsi que l’expertise de nos ingénieurs et concepteurs dans des domaines tels que la combustion, la technologie des batteries, la turbocompression, l’intégration des véhicules, et la liste est encore longue. »

« Aujourd’hui est donc la première étape de ce que nous espérons être l’entrée historique de General Motors en F1. Cela n’est jamais arrivé dans notre histoire - c’est très, très excitant pour nous d’être avec Andretti. Et si l’occasion leur est donnée, GM et Cadillac rivaliseront avec les meilleurs au plus haut niveau, avec passion et intégrité, ce qui continuera à faire grandir le sport pour la FIA et les fans de course du monde entier. »

Reuss confirme aussi que sans le projet lancé par Michael Andretti, sans son insistance aussi à vouloir entrer en F1, l’arrivée de General Motors en F1 n’aurait pu se concrétiser.

« À un moment donné, General Motors, au cours de son histoire, du moins dans ma carrière, aurait aimé entrer en Formule 1. Mais pour diverses raisons, c’était assez difficile de le faire. »

« Que ces raisons soient liées à la direction de l’entreprise de l’époque, du budget disponible, ou de la situation de l’entreprise, de l’économie, quelles que soient ces raisons, sur une longue période, elles étaient différentes. Mais je dirais que cette opportunité, et Michael (Andretti), était vraiment, vraiment importante pour nous. »

« Je dirais donc que nous ne cherchions pas nécessairement à le faire. Mais Michael a donné le signal de départ. Et nous étions juste… j’étais personnellement aux anges. Donc c’était génial. Et ça a évolué d’une manière vraiment positive. »

L’intervention de Mark Reuss signale bien que derrière Cadillac, c’est bien la firme GM toute entière qui saisit la F1 à bras le corps. C’est là un succès majeur pour la discipline, d’attirer le premier grand constructeur américain, qui a longtemps symbolisé la puissance de l’industrie automobile aux États-Unis (voire de l’industrie tout court, si bien qu’on répétait souvent au sommet de l’État que « ce qui est bon pour General Motors l’est aussi pour l’Amérique ! »).

Andretti F1 Team - Cadillac Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos