Formule 1

Le président de Ferrari est ’très en colère’ après le Brésil

L’accrochage est inadmissible

Recherche

Par Emmanuel Touzot

22 novembre 2019 - 09:01
Le président de Ferrari est ’très en (...)

Mattia Binotto a essayé de voir le verre à moitié plein après Interlagos et l’accrochage de ses pilotes, Sebastian Vettel et Charles Leclerc, expliquant que cette erreur était commise presque sans frais maintenant, pour aider à préparer 2020.

Un avis que ne partage pas John Elkann, qui n’a aucunement caché son énervement après avoir vu les deux monoplaces au Cheval cabré s’éliminer en course.

"Je suis très en colère à propos du Grand Prix du Brésil" a lancé le président de la marque italienne. "Ce qui est arrivé nous fait comprendre l’importance de Ferrari. Les pilotes, peu importe leur niveau, ne doivent pas oublier qu’ils sont des pilotes Ferrari."

Et pour lui, la philosophie de l’équipe italienne est évidente, puisque c’est en mettant Ferrari en avant que les membres de l’équipe pourront tirer la quintessence de la structure en place.

"Le travail en équipe est important car la seule chose qui importe, c’est que Ferrari gagne. Cela a été une saison extraordinaire pour les pole positions, mais elles n’ont pas été converties en victoires."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less