Formule 1

Le PDG de Ferrari veut que la SF1000 évoluée arrive en Styrie

Elle est prévue pour la Hongrie

Recherche

Par Emmanuel Touzot

7 juillet 2020 - 08:52
Le PDG de Ferrari veut que la (...)

Le PDG de Ferrari, Louis Camilleri, veut accélérer la production et l’adoption du nouvel ensemble aérodynamique pour la SF1000, après un GP d’Autriche difficile durant lequel Sebastian Vettel ne s’est qualifié que 11e, et Charles Leclerc septième.

"Ce n’est certainement pas la position de grille qu’une équipe comme Ferrari devrait avoir, et nous devons répondre immédiatement" a déclaré un Camilleri mécontent. "Il est clair que nous devons progresser sur tous les fronts."

"La seule solution est de réagir et je suis heureux de voir la réaction immédiate et le travail que Mattia et toute son équipe font à différents niveaux. Il ne s’agit pas que d’apporter en piste aujourd’hui ce qui était prévu demain, mais aussi d’accélérer le programme de développement pour les prochaines courses."

"C’est dans l’espoir d’avancer au week end prochain l’ensemble aéro prévu pour le GP de Hongrie, ou au moins certains composants. C’est la réponse d’une équipe unie qui se remonte les manches et fait face aux problèmes sans s’en plaindre."

"Nous débutons un nouveau cycle avec un plan à long terme. Des problèmes ne changeront pas la voie que nous avons choisie et j’ai confiance en Mattia et en l’équipe pour régler les problèmes."

Camilleri essaie toutefois de voir les bons côtés de cette première course en Autriche, avec le podium de Leclerc : "Charles a fait le spectacle en Autriche, tant dans sa capacité à voir les opportunités qui se sont présentées en fin de course que dans sa défense lorsqu’il a été attaqué par des voitures plus rapides. Il a confirmé une fois de plus son talent et sa détermination à défendre les couleurs de la Scuderia, même s’il n’y avait pas besoin d’autres preuves."

"C’est dommage pour Sébastien qui n’a pas pu montrer sa meilleure performance parce qu’il était mal à l’aise avec l’équilibre de la voiture. Désormais, nous analysons les données pour comprendre les raisons de cette situation. Nous savons qu’il y a beaucoup de travail à faire."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less