Formule 1

Le nouvel asphalte était très ‘glissant’ et a causé de nombreux tête-à-queue

Une évaluation des performances difficile selon Pirelli

Recherche

Par A. Combralier

12 juillet 2019 - 18:14
Le nouvel asphalte était très ‘glissant'

La première journée d’essais libres, à Silverstone, a été riche en têtes-à-queue et sorties de piste. Pirelli, le manufacturier unique de la F1, en a trouvé la cause : le nouvel asphalte, achevé juste avant ce week-end, qui est extrêmement « glissant ». La piste a néanmoins commencé à bien se gommer en EL2.

Le nouvel aphsalte, dans l’ensemble, est bien plus lisse que le précédent, même si quelques bosses demeurent.

Le resurfaçage a affecté également la disposition des vibreurs. Un petit espace sépare le tarmac et les vieux vibreurs sur certains endroits du circuit. Par conséquent, rester sur la bonne trajectoire est parfois « vital » selon Pirelli.

En dépit de ce manque d’adhérence, les chronos sont déjà plus rapides que ceux de l’an dernier, au même stade du week-end de course (de 8 dixièmes en EL2), avec des composés similaires à ceux de 2018.

La pluie a fait une timide apparition en EL1. De fortes bourrasques de vent ont été signalées également. Les températures de piste étaient relativement chaudes (40 degrés en EL2), quoique bien inférieures à celles du Red Bull Ring (55 degrés).

Quels sont les écarts entre les composés pneumatiques ? 7 dixièmes entre les tendres et les médiums, annonce Pirelli. Quant à l’écart entre les médiums et les durs, « il est plus difficile de l’évaluer pour le moment. » La suite du week-end le dévoilera.

« L’évolution de la piste était le sujet principal de discussion aujourd’hui » commente Mario Isola pour Pirelli, « en raison d’un nouvel asphalte graisseux, l’une des inconnues de ces essais libres pour les équipes – avec les nouveaux vibreurs et les bosses. »

« Pour ces raisons, nous avons vu plus de tête-à-queue que de coutume, surtout le matin, alors que les pilotes recherchaient la trajectoire idéale. Personne n’avait encore roulé sur la nouvelle surface, il était important, par conséquent, de collecter autant d’informations que possible aujourd’hui. Mais il était difficile d’avoir une lecture très pertinente de ces performances, alors que la piste évoluait tout le temps, ce qui rend aussi délicat l’évaluation des écarts de performance. »

« Néanmoins, en dépit de quelques interruptions le matin, les équipes ont atteint leurs objectifs, en signant des chronos plus rapides que sur le vieil asphalte, qui était plus bosselé. »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less