Formule 1

Le nouveau président de la FIA pourrait sanctionner Hamilton pour avoir séché le gala

Mohammed Ben Sulayem estime que les règles sont les règles !

Recherche

Par Alexandre C.

17 décembre 2021 - 18:35
Le nouveau président de la FIA (...)

Lewis Hamilton va-t-il être sanctionné pour avoir séché le gala de la FIA qui se tenait hier, en protestation contre le dénouement du Grand Prix d’Abu Dhabi ?

L’article 6.6 du règlement sportif de la Formule 1 dispose bien que les trois premiers du championnat doivent assister à la cérémonie de remise des prix organisée par la FIA. Lewis Hamilton ne l’a pas respecté, mais les circonstances étaient compréhensibles…

Sanctionner Lewis Hamilton néanmoins ? C’est une piste qu’a soulevée Mohammed Ben Sulayem, élu à la présidence de la FIA pour succéder à Jean Todt ce vendredi.

« Tout d’abord, en tant que pilote, je ressens cette émotion, mais au bout du compte, les règles sont les règles, et nous allons donc examiner les règles techniques qui doivent être utilisées. »

« A-t-il été en infraction ? Je dois l’examiner. »

« C’est facile d’être gentil avec les gens, c’est bon marché d’être gentil, et aussi de motiver les gens, mais s’il y a une infraction, il n’y a pas de pardon. »

Des propos bien durs pour le pilote Mercedes… Le nouveau président de la FIA en a conscience mais pourtant il maintient ses propos.

« Non, ce que je voulais dire par violation des règles : il y a des règles, le pardon peut toujours exister, mais les règles sont les règles »

Mohammed Ben Sulayem (lui-même ancien pilote de rallye) ne fera-t-il preuve d’aucune mansuétude compte tenu des circonstances particulières qui ont poussé Lewis Hamilton à ne pas se rendre au gala ? Tout en sachant que la FIA était largement en cause également...

« Je dis toujours que les règles, ce sont les humains qui les ont faites, et elles peuvent être améliorées et changées par les humains, les règles sont là pour être améliorées. »

« Donc, en fait, je sais que Lewis est vraiment triste de ce qui est arrivé et en un mot je dirais qu’il est brisé. »

« Mais nous devons examiner s’il y a eu une violation, je ne peux pas simplement - quelques heures après mon élection en tant que Président - commencer à donner des réponses sans revenir sur les faits. »

Mohammed Ben Sulayem aurait-il commis, en un temps record, le premier impair de son mandat ? Mercedes aura une idée précise sur la question…

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less