Formule 1

Le noir ne crée aucune surchauffe sur la Mercedes F1 selon Vowles

Un premier bilan du DAS est aussi dressé par le chef de la stratégie

Recherche

Par A. Combralier

8 juillet 2020 - 16:58
Le noir ne crée aucune surchauffe (...)

Mercedes courra cette saison avec une livrée noire, pour marquer son soutien au mouvement antiracisme qui s’est levé tout autour du monde. Mais cette décision a-t-elle été prise au détriment d’aspects sportifs, liés à la performance ?

En effet, les craintes sont nées autour de cette nouvelle livrée, qui pourrait rendre la voiture allemande plus vulnérable à la chaleur - car le noir absorbe davantage la chaleur que les couleurs moins sombres… Or, l’essentiel de la saison de F1 se disputera en été, et le Red Bull Ring est connu pour ses fortes chaleurs – comme le Hungaroring à Budapest par ailleurs. De surcroît, l’an passé, l’équipe allemande avait justement souffert de problèmes liés au refroidissement.

Cependant James Vowles, le directeur de la stratégie, a tenu à rassurer les fans de l’équipe : non, le noir ne désavantage pas forcément Mercedes sur ce plan.

« A l’intérieur du capot moteur, il y a en fait un revêtement argenté, un revêtement résistant à la chaleur, et qui est en place quelle que soit la couleur extérieure. »

« Mais nous n’avons vu aucune différence, lors de la 1ère course, entre la température du radiateur ou des autres systèmes centraux de la voiture et la couleur de la peinture extérieure. Normalement, un peu plus de chaleur devrait être déviée avec une couleur plus claire, mais la réalité est que ce noir a des effets négligeables ou aucun effet sur les températures de nos systèmes. »

L’autre grande nouveauté, du moins la plus visible, sur la Mercedes, c’est bien sûr l’apparition du DAS, que l’équipe allemande cherche à maîtriser, apparemment surtout pour gérer les températures des Pirelli.

James Vowles a tiré un premier bilan, encore très provisoire, de l’utilisation de ce nouveau système, avant le prochain week-end de Grand Prix.

« Il a fonctionné comme nous l’aurions espéré. En d’autres termes, les pilotes l’ont utilisé au cours du week-end de Grand Prix, en course, en qualifications, en essais libres. »

« La réalité derrière tout cela est que vous ne comprenez pas complètement le potentiel du système tant que vous ne l’avez pas utilisé sur plusieurs circuits, donc nous comprenons comment il nous a été bénéfique ici, sur le Red Bull Ring, mais pas nécessairement comment nous pouvons l’utiliser à l’avenir dans tous les cas, afin d’en tirer le meilleur parti. »

« Cet apprentissage se fera avec le temps, surtout lorsque nous passerons à d’autres circuits et que nous verrons comment le DAS fonctionne ailleurs. Mais jusqu’à présent, nous sommes très satisfaits de ses performances. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less