Formule 1

Le moteur n’était pas l’unique problème de Ferrari en 2020

Leclerc explique les progrès effectués cette saison

Recherche

Par Emmanuel Touzot

5 novembre 2021 - 14:27
Le moteur n’était pas l’unique problème

En 2020, Ferrari avait dû utiliser un moteur bridé après l’accord secret avec la FIA, qui avait fait grand bruit en début d’année. La SF1000 était très peu performante, mais Charles Leclerc révèle que le moteur n’était pas le seul problème de cette monoplace, alors que sa successeur embarque un V6 entièrement revu.

"L’année dernière, ce n’était pas seulement le moteur qui posait problème, mais aussi l’ensemble de la voiture" a déclaré Leclerc. "Nous avions une voiture avec énormément de traînée, qui était encore pire pour les lignes droites."

"Dans l’ensemble, c’était extrêmement difficile et je me suis senti impuissant dans certaines courses parce que nous ne pouvions rien faire, au niveau des pilotes, pour essayer de gagner des places."

Heureusement, la SF21 arbore un ensemble aéro bien plus performant et offre de belles opportunités au Monégasque : "C’est clairement un grand pas en avant pour ce qui est de lutte en course, entre l’année dernière et cette année. C’est un grand changement."

Ferrari a apporté récemment un nouveau moteur, mais Leclerc peine à quantifier les gains de celui-ci : "C’est très difficile, parce que ce sont de très légers changements. Chaque fois que nous mettons un nouveau package, nous parlons de centièmes à chaque virage."

"Il est donc très, très difficile de quantifier cela dans les sensations au volant. Mais oui, vous pouvez le sentir un peu, surtout pendant les batailles en course où vous devez utiliser votre énergie et pouvez voir combien la batterie en récupère."

"On peut clairement le sentir dans certaines situations. Mais ce n’est pas comme si ça avait été complètement évident lorsque je suis monté dans la voiture et que j’ai fait le premier tour."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less