Formule 1

Le moteur Ferrari 2020 devient la cible de toutes les critiques

Et par déduction le moteur 2019 également

Recherche

Par Olivier Ferret

5 juillet 2020 - 08:32
Le moteur Ferrari 2020 devient la (...)

Le moteur Ferrari 2020 est au centre de toutes les critiques après les qualifications d’hier en Autriche, les premières de la saison... et les premières depuis que Ferrari a passé un accord secret avec la FIA concernant son unité de puissance 2019.

Toutes les données le prouvent : le Ferrari 2020 est moins puissant. Et ce n’est pas que Ferrari qui a régressé de presque 1 seconde par rapport à son chrono de l’an passé. Chez Alfa Romeo, on a perdu 1,1s et chez Haas 0,6s.

Helmut Marko a lancé un "très intéressant le développement moteur de Ferrari !" qui en dit long.

Et Toto Wolff, directeur de Mercedes F1, ne se cache plus maintenant pour suggérer entre les lignes que le moteur 2019 était bien illégal.

"Je ne veux plus commenter cela, je crois qu’on en a assez dit. Et ce n’est pas Ferrari qui dit que c’est la performance aérodynamique qui est en cause, c’est Mattia Binotto. Et, euh... je ne peux plus entendre ses arguments !"

Il est difficile de trouver quelqu’un pour défendre Ferrari et chez Haas, un des clients, on fait clairement la grimace.

"C’est toujours difficile de comparer des années différentes mais au global tous les utilisateurs de moteurs Ferrari ont reculé en qualification alors que les autres ont tous beaucoup amélioré. Je suppose que nous avions un avantage l’an passé que nous ne semblons plus avoir," commente Romain Grosjean.

Kevin Magnussen n’entre pas sur ce terrain lorsqu’on lui pose la question de la perte de puissance du Ferrari 2020. "Les gens peuvent spéculer eux-mêmes autant qu’ils le veulent, je ne veux pas le faire."

Finalement c’est Günther Steiner qui met les pieds dans le plat et veut discuter avec son fournisseur pour savoir pourquoi son V6 n’est pas au niveau.

"Vous pouvez voir une tendance chez tous ceux qui sont propulsés par Ferrari," lance le directeur de Haas F1.

"Nous n’avons pas encore fait une grande analyse, nous ne leur avons pas encore parlé et vous pouvez leur poser des questions. Ils en savent peut-être plus que moi."

"De mon côté il est évident que je ne peux pas dire que c’est fantastique. Regardez la position de Ferrari, celle d’Alfa Romeo et la nôtre. Nous devons en discuter avec eux pour en connaitre la cause."

"Maintenant, il semble certain que nous allons avoir une saison difficile," ajoute Steiner, en référence au fait qu’il ne pourra y avoir d’évolutions du moteur.

"Nous pourrons faire un peu mieux sur certains circuits (qui ne dépendent pas du moteur) mais se qualifier comme nous pouvions parfois le faire l’an dernier, je crois que ça ne nous arrivera plus malheureusement cette année."

Selon plusieurs sources qui se sont exprimées dans le paddock, la FIA aurait tapé tellement fort sur les doigts que c’est un V6 presque entièrement nouveau qui a dû être conçu pour cette saison par la Scuderia et qui afficherait un déficit allant jusqu’à 100 chevaux par rapport à celui de l’an dernier.

Ferrari

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less