Formule 1

Le montant des budgets plafonnés est presque deux fois trop élevé selon Steiner

Il aurait préféré un montant proche de 100 millions de dollars

Recherche

Par A. Combralier

8 novembre 2019 - 18:22
Le montant des budgets plafonnés est (...)

La FIA et la FOM l’ont reconnu, le règlement 2021 n’est pas encore parfait et résulte d’un compromis trouvé avec les écuries de pointe. Le montant, en particulier, des budgets plafonnés (175 millions de dollars, mais avec des exceptions comme le budget marketing, le salaire des pilotes, l’achat de l’unité de puissance…) est jugé trop élevé par des écuries de milieu de grille (Racing Point, Alfa Romeo, Haas…) qui sont encore loin de l’atteindre.

Günther Steiner, pour Haas, a certes approuvé le règlement 2021. Il fait néanmoins partie de ceux qui jugent que le montant des budgets plafonnés favorisera encore bien trop les écuries de pointe…

« Nous devrions avoir un plafond plus bas. Alors, vous n’auriez pas besoin de faire des économies, mais simplement de faire le meilleur travail en fonction de votre propre contrainte budgétaire, au lieu qu’on vous rappelle qu’il vous faudra réduire vos coûts. Dans ce cas, notre efficience sera le facteur qui créera de vrais différentiels de performance. C’est mon opinion. »

« En F1, pour réduire les coûts ce n’est pas la bonne solution si vous avez un règlement ouvert et un budget ouvert. Car vous pouvez toujours dépenser votre argent, le dépenser ailleurs. Si par exemple, vous n’avez qu’un seul fournisseur pour votre F1, vous économisez de l’argent et cet argent économisé, vous pourrez l’investir dans l’aérodynamique. »

« Le plus important, ce serait d’avoir un budget plafonné encore plus bas. Mais nous en avons discuté… Pour les écuries de pointe, partir de leur budget, pour arriver au montant prévu par le règlement aujourd’hui, est déjà une grosse étape, ce n’est pas facile. »

« Cela a pris 20 ans pour arriver à ce niveau de dépense et une organisation aussi grande. Vous ne pouvez donc dire à ces écuries de pointe qu’il leur faudra réduire de moitié leur budget en douze mois. C’est sur une autre temporalité. »

Mais si Günther Steiner avait eu les pleins pouvoirs pour décider du montant des budgets plafonnés, quel montant aurait-il choisi ?

« J’aurais aimé quelque chose entre 100 et 120 millions de dollars. Tout est là. Beaucoup de monde est à ce niveau. Alors, vous auriez un environnement plus équitable. »

Le règlement 2021 aura même des effets pervers, à court terme, pour le milieu de grille… car il faudra développer une toute nouvelle monoplace, en 2021, tout en menant de front le programme pour l’an prochain !

« La première année sera surtout coûteuse, parce que beaucoup de choses changent » confirme Günther Steiner.

« Aujourd’hui, vous pouvez transposer des pièces 2019 à la voiture 2020, mais pour 2021, ce ne sera pas possible ; et normalement quand vous avez un nouveau règlement, la première année est une année d’apprentissage, la seconde année, vous pouvez transposer quelques pièces. »

« Plus un règlement demeure stable, plus vous pouvez transposer de pièces, plus vous avez de stabilité. C’est normal, c’est comme tout. »

« Les premières années seront plus coûteuses. La FIA et la FOM essaient d’ouvrir la voie à quelques économies, mais en fait, c’est encore très modeste sur ce plan. »

« Ils vont nous équiper de pneus 18 pouces, c’est un grand changement. Il y aura tant d’apprentissage à faire la première année ; donc la deuxième année, la voiture sera totalement différente, enfin, pas totalement, mais ce sera un gros changement. »

FOM (Liberty Media)

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less